Lyon : il reprend le trafic de drogue malgré une condamnation

Trois interpellations, un passage en prison après une condamnation pour trafic de drogue et trois perquisitions... un Lyonnais fait preuve d'une étonnante persévérence. Mais en matière de stupéfiants, elle peut coûter cher ! Le trafic porterait sur près de 10 kg de cocaïne en deux ans.

© M. Boudet

En janvier dernier, un jeune homme de 24 ans avait été interpellé lors d'un contrôle routier, entre Caluire et Cuire, en banlieue lyonnaise. A l'époque, il avait tenté de s'enfuir en se débarrassant de 27 grammes de cocaïne conditionnés en bonbonnes et de quatre grammes de résine de cannabis. Une enquête avait été ouverte et lors de la perquisition, dans son appartement du 1er arrondissement, plus de 21 000 euros avaient été découverts à son domicile. La garde à vue du mis en caise avait été levée à l’issue d'investigations complémentaires. Mais l’enquête suivait son cours. 

2e interpellation en février et case prison

Un mois plus tard, le 21 février courant, il était une nouvelle fois interpellé en flagrant délit, lors d’un contrôle routier. Mais cette fois-ci dans le 9e arrondissement. L'individu était en possession de 50 grammes de cocaïne. Retour par la case "garde à vue" et "perquisition". Cette fois, les enquêteurs ont découvert 454 grammes de cocaïne à son domicile. Présenté au Parquet, il était jugé en comparution immédiate pour ces faits et écroué. Mais la première enquête, suite à son interpellation du mois de janvier, était toujours en cours. 

Il reconstitue sa clientèle à sa sortie de prison

Sorti de détention en juin après sa condamnation de février, l'individu a repris du service après ces quelques mois passé à l'ombre. Il a "rapidement" reconstitué  sa « clientèle » et ses activités de livraison de type « uber ». 

Selon les enquêteurs qui ont identifié les nouveaux clients, le jeune Lyonnais effectuait une dizaine de transactions par jour. Son petit commerce lui a valu une nouvelle interpellation, le 15 décembre dernier. Lors d'une nouvelle perquisition à son domicile, les policiers ont mis la main sur103 grammes de cocaïne, 26 grammes d’herbe de cannabis, 5 grammes de résine et 530 euros. Dans cette affaire, de nombreux clients ont été entendus  et certains ont indiqué qu’il était leur fournisseur depuis environ 2 ans.

Selon les enquêteurs, il aurait ainsi revendu environ 10 kg de cocaïne en deux ans pour un montant de plus de 200 000 euros. Le mis en cause a nié l’intégralité des faits. Il a été présenté ce vendredi 18 décembre en vue d’un jugement en comparution immédiate.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers justice société