Lyon Bellecour : des incidents en marge d'une manifestation, la police réplique par des tirs de lacrymogène

Ce mercredi 14 juillet, des incidents ont éclaté à Lyon. Les forces de l'ordre ont procédé à des tirs nourris de grenades lacrymogènes en presqu'île en marge d'une manifestation décidée après les récentes annonces du président de la République sur le Pass sanitaire.

Les manifestants, le plus souvent jeunes, étaient près de 1.400, selon un décompte de la préfecture. Initialement la manifestation se déroulait dans le 7e arrondissement de Lyon, dans le secteur de l'avenue Jean Jaurès et de la place Jean Macé.

Des manifestants se sont ensuite reportés sur la presqu'île de Lyon, c'est dans l'hypercentre que les heurts ont éclaté. Ils ont donné lieu à des interventions de la police pour rétablir l'ordre dans le secteur de Bellecour. Ils étaient toujours en cours selon la police et la préfecture vers 17H30. Une demi-heure plus tard, le calme semblait de retour sur ce secteur, selon notre équipe présente sur place.

Des manifestants étaient encore présents à 18h30 sur la Place Raspail, au niveau du pont de la Guillotière, qui mène à la place Bellecour.

"Le pass sanitaire on n'en veut pas!" scandaient aussi certains manifestants. 

Vers 18h30, la tension était encore palpable dans le quartier Guillotière, place G. Péri (place du Pont)

Des heurts et des lacrymo dans l'hypercentre vers 17h

Les manifestants scandaient "liberté, liberté", en réponse à l'extension de l'utilisation du passe sanitaire pour nombre d'activités annoncée lundi soir par le président Macron. Parmi les manifestants figuraient notamment des anti-vaccins, différents opposants au gouvernement et notamment des citoyens agacés par l'extension du pass sanitaire. "Quelles sont vos limites dans la soumission?", s'interrogeait un panonceau tenu par une très jeune femme. La manifestation était bien déclarée et programmée pour 15h.  Un parcours avait bien été déposé, entre Jean-Macé et la place Guichard auprès de la préfecture. Le cortège ne devait pas se rendre sur la place Bellecour où se sont pourtant regroupés des protestataires.

Des heurts ont éclaté vers 17h dans l'hypercentre, en presqu'île. Des dégradations ont été commises. Selon la préfecture, les forces de l'ordre ont été l'objet de jets de projectiles, ce qui a provoqué en retour l'utilisation de gaz lacrymogènes. Les forces de l'ordre ont aussi empêché les manifestants de gagner les rues commerçantes du carré d'or, situées de part et d'autres de la place Bellecour. 

La rue de la République, l'une des artères commerçantes très fréquentée de Lyon, a cependant été un temps noyée sous les gaz lacrymogènes. 

►"Lacrymo vs la foule qui chante "liberté", indique le twittos Nicolas Neyret, vidéo à l'appui

Les pompiers et la préfecture ne déploraient aucun blessé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social police société sécurité vaccins - covid-19 santé