Lyon : la pose d'implants, une technique innovante pour l'hypertrophie de la prostate

Publié le
Écrit par Fatima Bouyablane (avec les propos recueillis par Frédéric Llop et Bertrand Tang)

L'hypertrophie de la prostate est une pathologie très courante, très gênante et qui ne touche que les hommes. Avec l'âge, la prostate grossit et entraîne des difficultés pour uriner. A Lyon, La pose d'implants prostatiques est une technologie innovante qui permet de résoudre les problèmes et évite les effets secondaires.

L'hypertrophie de la prostate est c'est une pathologie très courante chez les hommes. Avec l'âge, la prostate grossit et elle entraîne des problèmes pour uriner. A Lyon, une nouvelle technique a été mise au point : la chirurgie mini-invasive avec la pose d'implants.

Le chirurgien passe par des voies naturelles, comme l’urètre pour arriver sur la prostate.

L’urètre, qui se trouve sous la vessie, a été comprimé par la prostate qui a grossi. Le but et d’écarter les parois de l’urètre grâce aux implants. Les implants sont placés dans la prostate, ils vont contraindre la taille de la prostate. L’urine peut ainsi circuler normalement.



En fonction de l’hypertrophie de la prostate, deux à six implants seront nécessaires. L’intervention chirurgicale ne dure qu’une vingtaine de minutes. Selon les premiers résultats il y aurait moins d’effets secondaires que les techniques actuellement utilisées.



''Les traitements classiques peuvent entraîner des troubles de l’érection, même s’ils sont rares, explique le Docteur Jonas Wilisch, urologue hôpital privé Natécia, dans le 8e arrondissement de Lyon. Il y a aussi des troubles de l’éjaculation qui surviennent, ceux-ci de façon très fréquente. La pose des implants prostatiques permet un traitement sans aucun de ces inconvénients’'.

Après l’intervention, le patient peut rentrer chez lui le soir même et peut prendre une activité normale très rapidement. Cette technique n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Entre 800 et 1 000 euros à la charge du patient. Elle est aussi pratiquée aux HCL, à l'hôpital Lyon Sud.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité