Lyon : Le public des Subsistances invité à s' "échauffer" pour le déconfinement

Les subsistances  ont proposé ce 1er mai 2021 un avant goût de déconfinement avec un échauffement du public pour se préparer à la réouverture des lieux culturels. 200 personnes ont répondu présentes.  

Le public reprend contact avec la verrière des Subsistances à Lyon le 1er mai 2021
Le public reprend contact avec la verrière des Subsistances à Lyon le 1er mai 2021 © B.Tardy

Officiellement, les lieux culturels sont toujours fermés au public mais à Lyon, les Subsistances ont laissé accès libre pour un "échauffement", une sorte de préparation des spectateurs à la réouverture prochaine des lieux culturels. 

200 personnes ont répondu présentes ce 1er mai, malgré la pluie et l'absence de transports en commun. "Le signe que le public attend vraiment la réouverture des lieux culturel" se réjouit Stéphane Malfettes le directeur des Subsistances. "C'est une façon de dire qu'on est tous prêts! ajoute-t-il, enthousiaste. "On a un espace immense et nous pourrons accueillir le public dans les conditions sanitaires adaptées. Dès le 19 mai nous pourrons inviter nos spectateurs à voir des spectacles, aujourd'hui ils s'échauffent avec les artistes." 

"Une expérience inédite" 

"Une expérience, inédite, insoupçonnable et fort bienvenue" commente Charly, présente sur place. "Ça fait du sport et ça permet aux gens de ne pas déprimer" ajoute un jeune homme de 13 ans à ses cotés. 

Un acte d'espoir plus que de résistance 

Une performance illégale, au sens strict du terme puisque les rassemblements de plus de 6 personnes ne sont officiellement pas autorisés. Mais la direction des lieux précise que l'espace est en extérieur et chaque participant respecte une distance d'un mètre avec son voisin. Le message envoyé était un message de résistance, lors de la première édition de cet "échauffement", le 20 mars dernier, pour demander la réouverture des espaces de spectacle et de culture. Ce 1er mai, la résistance laisse place à l'espoir de se retrouver très bientôt et l'impatience de réunir artistes et public en un seul et même lieu. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 déconfinement culture