Reportage. "Je suis venu à la première heure!" La ruée vers les instruments de musique prêtés en bibliothèque à Lyon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ana K. .

Dès l'ouverture de la bibliothèque de la Part-Dieu, la section musique a attiré beaucoup de monde. A partir du 24 janvier 2023, l'offre de prêt de la bibliothèque s'étoffe avec un catalogue de 57 instruments de musique.

La bibliothèque municipale de Lyon propose désormais à ses abonnés "Biblyo" d'emprunter des instruments pour une durée de 6 semaines. Une période suffisante pour essayer un instrument sans avoir à l'acheter si l'essai n'est pas concluant. 

Le département musique de la bibliothèque existe depuis 1975, après les vinyles et les CD, la musique se fait plus concrète pour les abonnés. 

57 packs d'instruments disponibles

Dès l'ouverture, il y avait du monde pour emprunter les instruments. Ils sont disponibles sous forme de "packs" c'est à dire avec housse de transport et autres accessoires nécessaires à la pratique.

1 banjo, 3 guitares basses (droitier, gaucher, et format 3/4), 3 guitares classiques (droitier, gaucher, et format 3/4), 5 guitares électriques (droitier, gaucher, et format 3/4), 2 guitares folk, 1 cigar box, 1 mandoline, 2 ukulélé, 1 batterie électronique, 5 harmonicas, 6 kazoos, 1 balafon, 1 bol chantant, 1 cajón , 1 pack « capoeira » berimbau et caxixi, 1 cheker, 1 darbouka, 1 djembé, 2 guimbardes, 1 kalimba de lune, 1 pack « batucada », 2 tongue drum, 1 tambourin, 1 accordéon chromatique, 1 boîte à rythme, 1 groovebox, 1 clavier midi, 2 pianos numériques, 3 synthétiseurs, 1 orgue, 1 thérémine, 1 pédale voix, 1 contrôleur DJ, 6 amplis, 4 pédales multi-effet.

Parmi les instruments proposés se trouvent des claviers, des instruments à cordes et percussions classiques mais l'accent est mis sur la découverte avec des instruments plus exotiques. 

Un catalogue amené à grossir

La collection est amenée à grossir au fur et à mesure des années. "Nous allons aussi tirer des conclusions en fonction des demandes pour acheter de nouveaux instruments. Et élargir le parc instrumental", précise le responsable du département. "L’idée, c’était que les instruments aient une prise en main facile. C'est pourquoi il y a, à la fois, des instruments classiques et des instruments à percussions de musique du monde, des instruments de musique électronique. On a par exemple un thérémine, qui est un des premiers instruments de musique électronique, créé dans les années 20."

Le thérémine est l'un des premiers instruments à avoir été emprunté ce matin, comme la tongue drum. Et puis, il y a des instruments plus exotiques, plus intuitifs comme des bols chantant, le balafon la Batukada, l'accordéon, quelques kazoos mais les instruments à vent sont limités pour des questions d’hygiène.



Cyrille Michaud, responsable du département musique de la bibliothèque de la Part-Dieu, explique cette démarche : "C
’est vraiment la création d’une nouvelle collection basée sur des instruments de musique que nous prêtons à nos abonnés. Ces prêts se destinent à un public débutant. Il s'agit de promouvoir la création artistique amateur et la pratique musicale facilement appréhendable dans la durée du prêt." 

Des abonnés enchantés

Audrey est ravie, "je suis venue à l’ouverture pour être sure d’avoir la guitare électrique", dit-elle. "C’est pour mon fils, il débute. C'est pour six semaines, donc ça laisse le temps de bien découvrir, de s’approprier un instrument et de revenir changer d’instruments ou le prolonger si ça nous plaît."

"Je trouve ça super qu’ils prêtent un instrument car ça permet d’essayer des choses, de découvrir sans forcément investir tout de suite", conclu-t-elle.

L'emprunt ne prend que quelques minutes. Un autre abonné exhibe fièrement une mandoline. 

"Elle me faisait de l’œil dans la vitrine, elle était exposé dans le couloir. Et, comme ça faisait longtemps que je voulais essayer cet instrument c’était l’occasion. Je suis venu ce matin à la première heure pour être sur de la récupérer. Je vois que je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée donc je suis bien content de l’avoir récupéré."

 

Les mélomanes au rendez-vous

Les agents de la bibliothèque s'attendaient à cet engouement. Un instrument, c'est précieux, onéreux alors pas question de dégrader le matériel. "Une corde cassée, on la change mais si une personne revient avec un instrument cassé en deux, dit Cyrille Michaud, sa responsabilité est engagée. Si on constate qu'il y a un manque de soins, de prudence la responsabilité de l'emprunteur est engagée."

Le public est très varié. C’est un public nouveau selon les agents. Des ukulélés sont prévus, des guitares trois quarts ou électriques, des basses à diapason courts afin de permettre à des jeunes adolescents de pouvoir emprunter dès11 ans.

Car c'est souvent à l'adolescence que l'appétit pour la musique arrive comme l'explique Nicolas, "j’ai joué de la guitare quand j’étais gamin et ça fait longtemps que je n’ai pas joué donc je suis venu en chercher une. C’est sympa, on peut choisir différentes sortes de guitares, classique, guitare électrique, guitare folk , c’est surtout pour voir si je retrouve l’envie d’en jouer. Je me doutais qu’il y allait avoir du monde", dit-il avant de rajouter, "je me laisserai tenter par le piano la prochaine fois."

Un léger brouhaha émane de tous les instruments entre les mains des emprunteurs. Dans un coin de la salle quelques notes de Tongue Drum s'échappent. Chaque languette de métal percutée envoie une note ronde, douce, même sans partition. "Je pense que ça va être sympa, on va bien s’amuser avec les enfants", explique cette musicienne en herbe. "En fait, je l’ai découvert à Noël et c’est génial, il est là et on peut l’emprunter." Et l’acheter ? "Ça, on verra parce que c’est quand même pas donné."

Tout est dit!

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité