Lyon : un lycéen de 15 ans mis en examen pour avoir menacé un professeur de "lui couper la tête"

Les menaces ont été proférées lundi 2 novembre 2020, jour où un hommage à Samuel Paty était organisé dans les établissements scolaires. Un lycéen de 15 ans a menacé de couper la tête d'un professeur à Caluire-et-Cuire. Il a été mis en examen.
Les Policiers ont procédé à deux interpellations dans la Métropole de Lyon, lundi 2 novembre 2020, jour d'hommage à Samuel Paty dans les établissements scolaires. Un lycéen de 15 ans a été mis en examen pour menace de mort envers un professeur.
Les Policiers ont procédé à deux interpellations dans la Métropole de Lyon, lundi 2 novembre 2020, jour d'hommage à Samuel Paty dans les établissements scolaires. Un lycéen de 15 ans a été mis en examen pour menace de mort envers un professeur. © L. Crozat
Un lycéen de 15 ans a été mis en examen pour "menace de mort" le 4 novembre 2020, selon une information obtenue par l'AFP auprès du parquet de Lyon. L'adolescent a menacé de couper la tête d'un professeur au lycée de Caluire-et-Cuire, dans la Métropole de Lyon. Les faits se sont produits le jour de la rentrée de la Toussaint, jour où un hommage à Samuel Paty, l'enseignant décapité le 16 octobre à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines), était organisé dans tous les établissements scolaires.

Lundi vers 17H30, le lycéen, élève de seconde au lycée professionnel André Cuzin avait été placé en garde à vue, après avoir lancé devant un professeur: "Je vais lui couper la tête", selon une source policière. Face au proviseur de l'établissement, il avait tenté de minimiser ses propos en assurant qu'il avait simplement dit: "Il veut se faire couper la tête". Lors de sa garde-à-vue, le mineur de 15 ans a finalement reconnu la menace.

Présenté au juge pour enfants, le lycéen a donc été mis en examen pour "menace de mort à l'encontre d'une personne chargée d'une mission de service public". Le jeune garçon a été placé sous "liberté surveillée", une mesure pénale à visée éducative et préventive, a précisé le parquet.    

Un jeune homme de 19 ans interpellé pour un appel à ne pas respecter la minute de silence

Ce lundi d'hommage à Samuel Paty a donné lieu à une autre interpellation. Il s'agit cette fois d'un jeune homme de 19 ans, à qui l'on reproche d'avoir  posté sur le compte Instagram du lycée Hélène Boucher de Vénissieux, un message insultant appelant à ne pas respecter la minute de silence.
Il a reconnu les faits, et tenté de s'expliquer en déclarant avoir agi "sans réfléchir", selon la Police. Déféré devant le parquet, le jeune habitant de Vénissieux, fait l'objet d'une composition pénale, permettant d'éviter un procès.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers attentat terrorisme