Lyon : Les musulmans célèbrent la fête de l'Aïd

Les musulmans fêtent l'Aïd pendant trois jours. Cette célébration religieuse passe généralement par le sacrifice rituel d'un animal et le partage avec la famille et les pauvres. A l'abattoir de Corbas, les familles viennent prendre livraison du mouton abattu selon des critères stricts.       

Par Philippe Bette

C'est un moment important dans la religion musulmane. L'Aïd al-Adha (fête du sacrifice) ou Aïd el-Kébir (grande fête) commémore la soumission
à Dieu d'Abraham, prêt à immoler son fils, auquel un mouton fût substitué in extremis. D'où le rite qui consiste à sacrifier une "bête de troupeau" partagée avec ses proches et les pauvres lors de cette fête, qui est également un temps de bénédiction et de prière. 

Mais si la plupart des familles musulmanes respectent ce rituel, les nécessités de la vie moderne en ville et l'évolution des moeurs amènent les jeunes générations à s'affranchir de cette tradition. A Corbas, 400 familles ont réservé leur mouton pour qu'il soit procédé à l'abattage rituel dans les conditions d'hygiène prévues par la loi. L'abattage d'un animal dans des conditions illicites est en effet puni de six mois d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende. 
 
      

Sur le même sujet

Notre page consacrée à l'affaire Meunier dans le JT du 22 octobre

Les + Lus