Lyon : un nouveau centre d’hébergement et de réinsertion sociale

© Alynea
© Alynea

Il offre à 35 personnes en grande précarité une solution d’hébergement inédite sur la métropole lyonnaise : des bungalows qui se situent entre "le dehors et le dedans pour éviter le sentiment d’enfermement et un un décalage trop important avec leur expérience de la rue". Reportage à 19h.

Par Christian Conxicoeur

Le centre d’hébergement et de réinsertion sociale Carteret est situé dans le 7ème arrondissement de Lyon et s’adresse à des personnes fragilisées par un parcours de vie chaotique, souvent marquées par leurs addictions (drogue, alcool) et marginalisées. Elles sont hébergées pour des périodes de 6 mois renouvelables.

Le centre se compose de 27 structures en bois et d’un espace collectif avec salle à manger et cuisine. Chaque résident dispose d’une chambre et d’une salle de bains avec wc afin de garantir à chacun son intimité et son espace de vie personnel. Huit chambres doubles permettent également d’héberger des couples.

Un accompagnement social pour «réapprendre à habiter »


Le projet socio-éducatif du CHRS Carteret mise sur un séjour souple et individualisé, pour aider les hébergés à se projeter vers l’avenir et développer leur capacité à habiter de façon plus autonome. L’objectif est de leur permettre d’envisager des solutions d’hébergement pérennes en fonction de leur trajectoire (résidence sociale, pension de famille, maisons relais, logement autonome…).

Ce travail d’accompagnement social est mis en oeuvre par une équipe de 9 collaborateurs présents sur place au quotidien : 7 travailleurs sociaux, 1 chef de service et 1 veilleur de nuit. Ils coconstruisent avec chaque personne hébergée, et en fonction des capacités de chacun, un projet personnalisé pour une réinsertion sociale et professionnelle.

Un mode d’hébergement « à haut seuil de tolérance »

Au CHRS Carteret, l’association gestionnaire Alynea a fait le choix de tolérer les animaux, ainsi que la consommation de drogue et d’alcool. Ce mode d’hébergement « à haut seuil de tolérance » est inédit sur la métropole de Lyon. Il répond à la volonté d’Alynea de combattre les facteurs d’exclusion et d’accueillir les personnes dans leur globalité.

Dans cette démarche, le CHRS Carteret travaille en lien avec des partenaires associatifs de l’action médico-sociale, notamment les soins somatiques et psychiques, la réduction des risques liés aux addictions et les soins vétérinaires pour les animaux de compagnie.


Les acteurs du CHRS Carteret

Le site est géré par l'association lyonnaise Alynea qui est un acteur majeur, dans l’agglomération lyonnaise, dans l’accompagnement et l’inclusion de personnes en situation de fragilité sociale ou psycho-sociale.

L’opération a représenté un budget total de 1,5 million d’euros TTC, cofinancé par Lyon Métropole Habitat (826 000 euros) grâce à la redevance sur les loyers de l’association, la région Auvergne-Rhône-Alpes (300 000 euros) et la Préfecture du Rhône (162 000 euros). Elle a été aussi rendue possible grâce à la ville de Lyon, propriétaire du terrain, qui en a gracieusement cédé l’usage pour une période renouvelable de 20 ans.

Sur le même sujet

Les + Lus