• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Soirée de la CAN à Lyon : le père d'une famille victime des agressions racistes témoigne

L'agression raciste, par plusieurs hommes cagoulés, visait des véhicules circulant sur un quai de Saône, à proximité du Vieux Lyon, à l'heure où les supporters de l'Algérie fêtaient la victoire de leur équipe à la CAN. / © Joël PHILIPPON / mAXPPP
L'agression raciste, par plusieurs hommes cagoulés, visait des véhicules circulant sur un quai de Saône, à proximité du Vieux Lyon, à l'heure où les supporters de l'Algérie fêtaient la victoire de leur équipe à la CAN. / © Joël PHILIPPON / mAXPPP

Des hommes cagoulés armés de battes de base-ball, ont attaqué, vendredi 19 juillet au soir à Lyon, des familles venues célébrer la victoire de l'Algérie à la finale de la CAN. Un père de famille, qui a déposé plainte, raconte la violence de l'agression.
 

Par Mathieu Boudet

Une enquête a été ouverte après la plainte d'une famille pour une agression raciste, dans la soirée de vendredi 19 juillet, à Lyon, en marge des célébrations de la victoire de l'Algérie en finale de la CAN. Plusieurs véhicules de personnes, que les agresseurs identifiaient comme étant d'origines étrangères, ont été pris pour cibles par des hommes cagoulés et armés.

Le père d'une famille victime explique comment son véhicule a été encerclé et "défoncé", aux cris de "sale arabe!"

 

Agresseurs cagoulés


Vendredi vers 23H30, un couple et son enfant en bas âge, venus en voiture participer à la liesse dans les rues de Lyon, ont été agressés par un groupe d'individus cagoulés, vêtus de noir et armés de battes de base-ball, tandis qu'ils étaient arrêtés à un feu quai Fulchiron, dans le 5e arrondissement, a expliqué le parquet, confirmant une information de nos confrères du Progrés. Les victimes, qui ont déposé plainte, ont indiqué aux enquêteurs que le groupe d'assaillants avait frappé le véhicule et brisé une vitre, occasionnant des blessures au père de famille. Ce dernier s'est vu reconnaître six jours d'ITT (Interruption Temporaire de Travail). Sa femme et sa fille de deux ans ont été pour leur part choquées. La famille paradait avec un drapeau algérien dans les rues de Lyon, lorsqu'elle a été stoppée par le groupe d'agresseurs.

Nos confrères du progrès ont mis en ligne une video issue du réseau social Snapshat, montrant des agresseurs s'en prendre violemment à une voiture à l'arrêt, occupée de passagers. Il s'agirait d'un autre véhicule que celui de la famille qui a porté plainte.

 

"Ils nous ont encerclé"

Le père de famille, qui a été blessé en tentant de protéger son épouse et sa fille de 2 ans, a témoigné auprès de notre rédaction. Il venait avec sa famille de Villefranche-sur-Saône, pour profiter de Lyon et participer aux effusions de joies des supporters de l'Algérie. Arrivé sur le quai Fulchiron, à proximité du Vieux Lyon, il approche d'un feu rouge, quand les hostilités commencent." Ils ont lancé des pétards devant la voiture, je me suis arrêté et je me suis fait encercler. Ils ont défoncé la voiture, les pare-brise, avec mon épouse et mon bébé derrière. Ils nous ont traité : sale arabe, on va vous tuer !" 

Il évoque une vingtaine de jeunes, tous cagoulés et vêtus de noir, tapant "comme des sauvages". Sa femme tente de protéger sa fille, tandis que lui sort du véhicule pour "détourner leur attention" et s'interposer. Il s'en tire avec des Hématomes, des lésions, et autres entorses. 
"Ils ont dit "on va vous tuer!" Ils voulaient nous tuer, pour moi c'est une tentative de meurtre, juste parce qu’on avait le drapeau de l'Algérie à la fenêtre. Depuis mon épouse va très mal, elle ne fait que pleurer. Moi, j'intériorise, et ma fille, ça va... Pour l'instant..."

 

Une attaque raciste


Une enquête, confiée à la sûreté départementale du Rhône, a été ouverte pour "violence aggravée, dégradation aggravée et menaces de mort à caractère raciste", a précisé le parquet, qui cherchait à déterminer si ce groupe avait pu commettre d'autres faits lors de cette soirée. Pour l'heure, le parquet confirme qu'une seule plainte a été déposée, mais attend d'éventuelles plaintes supplémentaires pour pouvoir prendre en compte les autres agressions présumées sur d'autres véhicules.

"Des individus vêtus de noir, cagoulés, munis de battes, venant du vieux Lyon et criant "sales bougnoules". Comment ne pas voir là la marque nauséabonde de l'ultra droite ? Il est temps que ces groupuscules violents soient mis hors d'état de nuire !", a réagi sur Twitter le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, après la révélation de cette agression.
 


Des groupuscules d'extrême droite sont implantés de longue date dans le Vieux Lyon, comme les mouvements Génération identitaire ou le
Bastion social. 
 
Les agresseurs ont brisé les fenêtres du véhicule avec des battes de base-ball. / © FTV
Les agresseurs ont brisé les fenêtres du véhicule avec des battes de base-ball. / © FTV
 
L'épouse et la fille de la victime, âgée de 2 ans, étaient dans la voiture au moment des faits. / © FTV
L'épouse et la fille de la victime, âgée de 2 ans, étaient dans la voiture au moment des faits. / © FTV

 

Sur le même sujet

Grands travaux entre St Etienne et Le Puy-en-Velay

Les + Lus