Lyon : plus de 100 personnes s'invitent à la fête d'un lycéen

Après une invitation sur les réseaux sociaux, une centaine de personne s'est invitée à une fête privée de lycéens à Charbonnières-les-bains, dans la métropole de Lyon, samedi 25 juillet. Les gendarmes ont dû intervenir pour évacuer les participants. 
 
Né aux Etats-Unis, le phénomène consiste a partager autant que possible sur les réseaux sociaux une invitation privée, pour la transformer en une énorme fête.
Né aux Etats-Unis, le phénomène consiste a partager autant que possible sur les réseaux sociaux une invitation privée, pour la transformer en une énorme fête. © Dominique Leriche / Maxppp
Une petite fête qui devient incontrôlable : une centaine de personnes se sont invitées dans une fête privée, samedi 25 juillet, près de Lyon. Un lycéen avait invité, à l'origine, une trentaine d'amis pour fêter le bac, mais une invitation a été transmise puis partagée sur les réseaux sociaux. 
 

De 30... A plus de 100

Une trentaine de convives devait participer à la fête privée organisée dans une maison de la commune de Charbonnières-les-Bains, dans l'ouest lyonnais. Un membre du groupe, dont les liens sont confus (un "ami d'ami" est évoqué) fait part de la fête sur les réseaux sociaux. Celle-ci est partagée rapidement de groupes en groupes, et durant la soirée, à partir de 23h40, des participants arrivent par dizaines. En tout, on compte plus de 100 personnes venues s'amuser aux dépends des lycéens.

 

"Dépassé et paniqué"

Le responsable de la soirée est alors "dépassé et paniqué", rapportent les gendarmes qui mobilisent des patrouilles de Tassin, Dardilly et Limonest, ainsi que des hommes des Psig (pelotons de surveillance et d’intervention) de Lyon et Dardilly. Selon les forces de l'ordre, les membres de la soirée sont évacués dans le calme, et les participants obtempèrent sans difficultés. Mais peu après l'évacuation complète, le propriétaire des lieux relève des dégâts dans la maison familiale, et des objets manquants. Il déposera plainte pour vol et dégradations. 
 

"Projet X"

Le phénomène reste relativement rare, mais il est récurrent. Né aux Etats-Unis, il consiste tout simplement a partager autant que possible sur les réseaux sociaux une invitation privée, pour la transformer de fait en énorme fête. Il a été notamment inspiré par un film, "Projet X", qui raconte l'histoire d'une petite fête qui dégénère et devient hors de contrôle.
Au Pays-Bas, en 2012, une jeune fille qui avait rendu son invitation "publique" par erreur sur Facebook, avait vu débarquer des milliers de personnes de tout le pays devant sa maison. Et la même année en France, 50 000 personnes s'étaient inscrites comme "participantes" à la fête d'anniversaire de Benjamin, pour ses 14 ans. Annulé, l'évènement avait finalement été contenu.  
 

Flou juridique

Les forces de l'ordre en appellent au bon sens : "quand on organise une soirée privée, il faut faire preuve de prudence et d'une certaine discrétion sur les réseaux sociaux", expliquent-ils. D'autant plus qu'il est actuellement difficile d'établir les responsabilités juridiques liées à ce type d'actions malveillantes. La personne qui invite d'autres membres à une fête n'est en effet pas, à priori, en infraction pénale. Dans le cas de la fête de Charbonnières en revanche, nos confrères du Progrès évoquent également des vols de bijoux, de téléphones portables ou d'un ordinateur. La gendarmerie mène l'enquête et indique n'avoir pas mené d'interpellations à ce stade.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réseaux sociaux société