Lyon : rencontre avec Cybèle, assistante sexuelle pour handicapés

Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, s'est déclarée favorable à l'accompagnement de la vie sexuelle des personnes en situation de handicap. Cybèle est assistante sexuelle à Lyon. Rencontre. 

Willy fait appel aux services de Cybèle depuis plusieurs années. Une relation qui marie confiance, sensualité et sexualité.
Willy fait appel aux services de Cybèle depuis plusieurs années. Une relation qui marie confiance, sensualité et sexualité. © France 3 Rhône-Alpes/Benjamin METRAL
Dans son appartement  du 7e arrondissement de Lyon, Willy accueille régulièrement Cybèle. Willy est handicapé moteur, Cybèle est escort girl, cette relation est devenue indispensable à Willy. "Ça m'a redonné confiance en moi et ça m'a permis d'être bien dans ma peau", nous explique-t-il, alors qu'il se bat contre une dépression.

"Et je me suis dit, quand ça va recommencer, quand je vais être mal dans ma peau, quand je vais avoir des frustrations qui vont revenir je vais pouvoir faire appel à une accompagnatrice sexuelle." Les proches de Willy ont remarqué une amélioration dans son comportement depuis cette relation "Si je suis frustré, je suis mal avec les autres. J'ai pensé plusieurs fois au suicide à cause de ce manque-là."
  

L'accompagnement de vie sexuelle

À Lyon, Cybèle accompagne plusieurs personnes handicapées dans leur intimité. Son activité est assimilée à de la prostitution et depuis une loi d'avril 2016, ses clients sont passibles du délit de proxénétisme. Elle milite donc pour une reconnaissance du métier d'assistante sexuelle. Elle nous parle de son activité où elle doit apprivoiser des corps en souffrance.

"Je peux proposer des actes ou des adaptations, on peut essayer et se rendre compte que ça ne convient pas. Donc, il y a beaucoup d'essais et d'erreurs dans l'accompagnement et ce n'est pas forcément thérapeutique. Effectivement, je ne suis pas thérapeute, je ne suis pas là pour apporter du soin, si la personne y trouve quelque chose de thérapeutique, c'est très possible aussi. Si elle n'y trouve que du plaisir, c'est déjà bien" nous explique-t-elle.
 

La secrétaire d'Etat favorable

La secrétaire d'État Sophie Cluzel s'est déclarée dimanche "favorable à l'accompagnement de la vie sexuelle" des personnes handicapées par "des assistants", un "sujet tabou" sur lequel elle a saisi pour avis le Comité consultatif national d'éthique (CCNE).

"Moi, je suis très favorable à ce qu'on puisse accompagner (la) vie intime, affective et sexuelle" des personnes handicapées, a indiqué Mme Cluzel lors du "Grand Rendez-vous" Europe 1/CNews/Les Echos. "Tout l'enjeu de la façon dont je mène ma politique, c'est de remettre les personnes handicapées en pleine citoyenneté, dans le respect et la dignité", y compris "le droit à une vie intime, affective et sexuelle", a-t-elle souligné.

Ce sujet est "tabou dans notre société, c'est pour ça que j'ai saisi le Professeur (Jean-François) Delfraissy, président du CCNE", a expliqué la secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées. Mme Cluzel a adressé samedi au Pr Delfraissy un courrier, où elle juge "aujourd'hui indispensable de rouvrir la réflexion éthique en abordant le sujet de l'assistance sexuelle avec une vision renouvelée", selon des extraits parus dans Le Journal du Dimanche.

Il ne s'agit pas "d'ouvrir un réseau de prostitution, cette question est totalement ridicule, à côté de la plaque. Ces assistants de vie sexuelle existent déjà en Belgique, aux Pays-Bas, en Suisse. Allons voir comment ont été formées ces personnes", a dit Mme Cluzel sur Europe 1 et CNews.
"En 2012", le CCNE avait "déjà été saisi" sur ce sujet et avait "émis un avis en disant On ne veut pas se prononcer pour l'instant, c'est trop compliqué", mais depuis "la société a mûri", a estimé la secrétaire d'Etat.

Les personnes handicapées "nous le redisent haut et fort (...). Elles nous ont dit - Nous souhaitons pouvoir être accompagnées dans notre vie intime et sexuelle-", a poursuivi Mme Cluzel. "Je ne préconise rien puisque je saisis le Pr Delfraissy", a-t-elle ajouté. "Il va y avoir des débats citoyens", ce qui "va nous permettre de prendre en compte les désirs et les attentes des personnes, des associations qui les accompagnent", "c'est un vrai sujet de société", a-t-elle considéré.

"Quoi qu'il se passe, cela nous fera faire un bond en avant colossal dans la bientraitance des personnes, dans le recueil de leurs désirs, de leurs attentes, dans la façon de les regarder différemment, non plus comme des objets de soins, mais bien comme des sujets de droits", a relevé Mme Cluzel.

 


Reportage primé au CIRCOM Regional 2020


Jeudi 8 octobre 2020, l'Association Européenne des Télévisions Régionales a annoncé que ce reportage réalisé avec Cybèle par Sylvie Adam et Benjamin Métral, avait été primé dans la catégorie des reportages d'actualité lors du CIRCOM Régional 2020. 
Le jury a notamment remarqué le caractère "surprenant de ce reportage traitant d'un sujet provocant, traité de manière délicate et soignée".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société sexualité handicap société sexualité handicap société sexualité