Lyon : le tribunal administratif donne raison à Laurent Wauquiez pour la crèche 2017 du Conseil Régional

Publié le Mis à jour le

Le tribunal administratif de Lyon a débouté la Ligue des Droits de l'Homme en donnant raison à Laurent Wauquiez sur l'installation de crèches et de santons dans l'enceinte du Conseil Régional en 2017. Les juges ont retenu le "caractère culturel" de l'installation contrairement à l'an dernier.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Le président LR du Conseil Régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a reçu un cadeau de Noël un peu en avance. Le tribunal administratif de Lyon a jugé conforme le principe de neutralité des crèches installées dans le hall de l'hôtel de région en décembre 2017. 
Selon le jugement, les deux grands décors, comme les quatre vitrines de crèches, installés du 4 au 29 décembre 2017 présentaient des métiers d'arts et les traditions santonnieres régionales. Ces scènes avaient été réalisées par un ornemaniste et des maîtres-santonniers dromois, ardéchois, haut-savoyards et de Haute-Loire. Le juge administratif en conclut que "l’exposition litigieuse présente un caractère culturel" qui ne méconnait pas le principe de neutralité.
En outre, plusieurs ateliers à destination des enfants avaient été organisés sur ce métier de santonnier.

 

"Les crèches sont nos traditions, elles sont aussi l’expression du savoir-faire de nos artisans", a commenté Laurent Wauquiez sur son compte tweeter"

 

.


C'est la Ligue des Droits de l'Homme qui avait introduit un recours au tribunal administratif pour la seconde année consécutive. Pour Noël 2016, le tribunal avait annulé l'installation. Il semble que cette fois, la forme adoptée pour la présentation de ces crèches ait été jugée conforme.