• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon va célébrer le 30ème anniversaire du procès Barbie

© Ph.Bette
© Ph.Bette

30 ans après la condamnation à perpétuité de Klaus Barbie pour "crimes contre l'humanité", Lyon va commémorer en mai et juillet prochains l'anniversaire douloureux de ce moment d'histoire. Des conférences, des célébrations participeront du devoir de mémoire contre l'antisémitisme. 

Par Philippe Bette

Cest une page d'histoire importante pour l'histoire de Lyon et de sa région. Le 11 mai 1987, s'ouvre ici, devant la Cour d'assises du Rhône, le procès de Klaus Barbie, celui qu'on surnommera "le boucher de Lyon".

Cest lui qui enverra vers les camps de la mort entre 1942 et 1944 des milliers de juifs, femmes et  hommes, au seul prétexte qu' ils sont nés , comme le caractérise précisément André Frossard dans sa définition du "crime contre l'humanité". C'est lui aussi qui torturera et fera exécuter sommairement des milliers de résistants au motif qu'ils s'opposaient par les armes à la logique d'exterminaton nazie. C'est encore lui  qui ordonnera la rafle d'Izieu, et conduira à une mort certaine, en déportation, les enfants de cette pension de famille en avril 1944, juste avant la fin de la guerre.

Crimes contre l'humanité", une dimension imprescriptible du droit qui permettra à la France d'obtenir de la Bolivie l'expulsion de Klaus Barbie pour qu'il réponde de ses agissements criminels et comparaisse devant ses victimes. Le 3 juillet 1987, au terme d'un procès historique où apparaîtra toute l'horreur de sa mission, Klaus Barbie sera condamné à la prison à perpétuité. Malgré ses absences, malgré ses silences, le bourreau impassible obtiendra le droit de vivre, une faveur qu'il  n'avait consenti à aucune de ses victimes.


C'est cette date historique que Lyon s'apprête à commémorer 30 ans après, par devoir de mémoire. Au mois de mai , de nombreuses manifestations, des tables rondes ou des conférences, viendront rappeller cet épisode marquant de l'histoire du martyr juif et de la résistance à l'oppresseur nazi.

Henri Michel Comet, le nouveau préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes, en inaugurant cet événement,a parlé de cette célébration comme d' une nécessire "bataille quotidienne à mener pour notre République contre l'antisémitisme et contre le racisme".   

Voici les dates principales de l'événement :

7 avril 2017 - Lyon -
Jardin des 44 enfants d'Izieu (Angle rues Raoul Servant, Étienne Rognon et Professeur Zimmermann, Lyon 7ème) 14h00 : Cérémonie à la mémoire des enfants d'Izieu. Avec des élèves des écoles, collèges et lycées du 7ème arrondissement de Lyon. Direction des services départementaux de l’Education nationale du Rhône du Rhône (21 rue Jaboulay, Lyon 7ème)

15h15 : Inauguration de l'exposition réalisée en partenariat avec la Maison d’Izieu Les enfants d'Izieu, justice et mémoire, 51 portraits réalisés par l’artiste Winfried Veit 

9 mai 2017 : Rencontres sportives et citoyennes sur « les chemins de la mémoire » organisées par l’Union sportive de l’enseignement de premier degré (USEP69) 900 enfants de 35 classes de cours moyen de la Métropole effectueront une randonnée historique sur les lieux de mémoire sur le thème « 30 ans après le procès Klaus Barbie : les actes de barbarie perpétrés dans la région lyonnaise par le boucher de Lyon »

11 mai 2017 : Hotel de ville de LYON

« 11 mai 1987-11 mai 2017, des acteurs du procès BARBIE témoignent» 

Table ronde à l’attention de 300 collégiens et lycéens de la Métropole, animée par Jean- Olivier VIOUT, Procureur général honoraire avec les témoignages de Serge et Beate KLARSFELD, André CERDINI, Président de la Cour d’Assises de Lyon lors du procès, Christiane LEVRAT, première jurée, Maîtres Ugo IANNUCI, Alain JAKUBOWICZ, Richard ZELMATI, avocats de parties-civiles, docteur Jacques VÉDRINNE, expert
psychiatre ayant examiné Klaus BARBIE, Jean-Claude COUCHOUD, caméraman ayant filmé le procès

• 14 mai 2017 : Mémorial d’Izieu

« Procès Klaus Barbie 30 ans après – Les enfants d’Izieu, justice et mémoire » : journée de rencontres et d’échanges
Tables rondes avec la participation de grands acteurs du procès et d’éminents historiens, juristes et représentants politiques européens : Me Serge KLARSFELD, écrivain, historien et avocat des enfants d’Izieu, Beate KLARSFELD, militante antinazie et initiatrice de la traque de K. Barbie, Me Alain JAKUBOWICZ, avocat de parties civiles, Alexandre HALAUNBRENNER, frère de Mina et Claudine, enfants raflées à Izieu , Pr. Jacques VÉDRINNE, l’un des experts psychiatres du procès, Annette WIEVIORKA, historienne et spécialiste de la Shoah, Dr Herta DÄUBLERGMELIN,
ancienne ministre de la Justice de la République Fédérale d’Allemagne, Piotr CYWINSKI, directeur du musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau, Matthias GEMÄHLICH, historien allemand, Michel MASSE, professeur émérite en Droit et Sciences Criminelles, Samuel PINTEL, ancien enfant d’Izieu, Carlo SALETTI, historien italien de la Shoah.Des animations culturelles sont proposées aux enfants pendant les tables rondes.

• 18 mai 2017 : Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation

Conférence « Le procès Barbie : 1987-2017 » Par Pierre Truche, procureur général au procès Barbie et Jacques Védrinne, psychiatre ayant participé à l’examen psychiatrique de Klaus Barbie .

3 juillet 2017 en soirée : Palais de justice historique de Lyon 30 ans après, en souvenir du jour du verdict.

Dans l’atrium du palais de justice où s’est déroulé le procès, en présence de Régis VANHASBROUCK, premier président de la cour d’appel de Lyon et de Sylvie MOISSON,procureure générale près la cour d’appel de Lyon, diffusion des témoignages d’André FROSSARD, Elie WIESEL et Sabine ZLATIN . Evocation mémorielle des victimes de Barbie.

Sur la façade du Palais de justice, projection des principaux chefs d’accusation de Klaus BARBIE, visible par un large public depuis les quais de Saône.


                  

Sur le même sujet

Opération prévention incendie à Mirabel-et-Blacons, dans la Drôme

Les + Lus