Lyon : la ville expérimente une nouvelle gestion de ses espaces verts

Après 2 mois de confinement, la nature a repris ses droits dans les parcs et jardins de la ville de Lyon. La municipalité expérimente une nouvelle gestion de ses espaces verts, répondant ainsi à une demande de certains habitants.                                                               

Après deux mois de confinement, la ville de Lyon teste une gestion différenciée de ses espaces verts
Après deux mois de confinement, la ville de Lyon teste une gestion différenciée de ses espaces verts © Ville de Lyon
Des fleurs, des herbes hautes. Les parcs et jardins de la ville de Lyon ont été fermés pendant 2 mois. Pendant ce printemps confiné, la nature a repris ses droits. Des espaces sans entretien que certains veulent préserver. L'association Nature a lancé une pétition le 15 mai 2020 pour demander à la Mairie de laisser "intacte" cette végétation, notamment au parc de la Tête d'Or. Une demande visiblement entendue. la ville de Lyon a présenté les grands axes de sa nouvelle gestion différenciée des espaces verts.

 
Le parc de la tête d'or, à Lyon, avant ....et après le confinement.
Le parc de la tête d'or, à Lyon, avant ....et après le confinement.

Même si près de 35% du personnel de la Direction  des Espaces Verts était quotidiennement présente pendant la période de confinement pour assurer des missions de sécurité, de nettoyage des parcs et jardins et entretien des collections, aucune autre intervention n’a été menée sur les différents espaces verts, précise un communiqué de la ville de Lyon.

Cette pause dans les pratiques d’entretien habituelles a eu pour conséquence un développement spectaculaire de la végétation. Ce contexte particulier a été mis à profit pour :L'occasion pour la ville de Lyon d'augmenter les espaces gérés en "espace nature" sur l’ensemble des 9 arrondissements. Des pratiques qui impliquent de travailler avec, et non plus contre la nature, en adaptant le traitement des espaces verts aux usages et au paysage de la ville. L’objectif est de protéger le milieu et les espèces qui y vivent.

Labélisée «Zéro Phyto» depuis 2007, la Direction des Espaces Verts pratique 3 classes de gestion depuis plusieurs années : Espaces Nature, Espaces à Vivre, Espaces Fleuris.    

Les tontes seront adaptées sur la surface des 88 hectares. 49% des 105 hectares du parc de la Tête d'Or vont ainsi devenir des espaces nature (contre 20,5% actuellement).Des parcours pour les usagers seront créés sur ces zones et des lieux de pause pour les pique-niques seront aménagés.

Les mêmes principes de gestion frugale des tontes et d’intervention au strict minimum vont être appliqués sur les parcs et jardins en fonction là aussi de la taille et de la fréquentation. 
Au total sur l’ensemble de la Ville, la moitié des espaces verts seront traités avec une tonte ou un fauchage seulement lorsque cela est nécessaire, contre un tiers aujourd’hui.
En complément de la formation de ses agents, la Direction des Espaces Verts procédera à des relevés des terrains floristiques. Ils permettront d’alimenter des bases de données et de futurs inventaires réalisés avec les partenaires associatifs.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement nature écologie déconfinement société