Politique : le PS en ordre de marche en Rhône-Alpes

Les militants socialistes des départements rhône-alpins ont élu jeudi leurs premiers secrétaires fédéraux. Dans un contexte où beaucoup de fédérations ont perdu des militants après les élections présidentielles et législatives. Revue de détail.

© Laure Crozat-France 3 Rhône-Alpes
Dans le Rhône,le nouveau premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste  s'appelle Yann Crombecque. Il a été élu jeudi par 600 militants socialistes rhodaniens. M.Crombecque recueille 71,08% des voix et devance Jules Joassard (20,38%) et Adrien Drioli (8,36%). 
Le nouveau numéro 1 du PS du Rhône a immédiatement appelé au "rassemblement". Il aura fort à faire dans un département où de nombreuses défections vers LREM ont eu lieu. Yann Crombecque, est président de l'Union Départementale des Missions Locales et conseiller municipal à Villeurbanne, chargé de l'emploi et de l'insertion. 



En Ardèche, Philippe Finiels est reconduit dans les fonctions de premier secrétaire fédéral à 82, 29%. Ce retraité, spécialiste des questions sociales et de santé, est natif de Vernoux-en-Vivarais. Il incarne la continuité dans cette petite fédération qui a peu bougé lors des dernières élections.



Dans la Drôme, le numéro 1 du PS reste Samuel Arnaud, qui assurait depuis septembre l'intérim à la tête de la fédération. Elu d'opposition à Crest, Samuel Arnaud est professeur de guitare classique au conservatoire et militant associatif depuis plus de 30 ans. Malgré une "petite participation", le 1er secrétaire a senti malgré tout "une bonne capacité de rebond" chez les militants drômois.


Dans l'Ain, les militants ont également choisi la continuité en votant pour Florence Blatrix-Cantat pour un 3e mandat de 1ère secrétaire de l'Ain. 115 votants l'ont choisi sur 122 participants. Florence Blatrix est conseillère régionale Rhône-Alpes, intéressée par les dossiers de culture et d'agriculture. Elle est également maire-adjointe de la petite commune de Dron d'où elle est originaire.



La Loire reste le trublion de la région. Johann Cesa avec 57% des voix contre 43% à son adversaire Yann Saccucci. Il succède ainsi à Régis Juanico au poste et aussi à la tradition d'ancrage à gauche de la fédération de la Loire. Johann Cesa est conseiller régional Rhône-Alpes, chargé des dossiers du social, de la santé et de la jeunesse. Il est également conseiller municipal à Feurs.



En Isère, le seul candidat en lice pour le poste de secrétaire fédéral, Christophe Bouvier, a été élu à plus de 90%. Il n'avait soutenu aucune des deux principales motions, appelant au contraire au rassemblement sous une candidature unique. M.Bouvier se succède ainsi à lui-même. Cet élu d'opposition à la mairie de Chasse-sur-Rhône est également élu à la communauté de communes de Vienne-Condrieu et s'intéresse tout particulièrement aux questions d'économie et de finances publiques.



La Haute-Savoie a de son côté élu le mandataire de la motion Le Foll en la personne de François Thimel, élu à 89,7%. Il succède ainsi à Guillaume Mathelier qui ne s'est pas représenté. François Thimel, 65 ans, tout jeune retraité de la fonction publique, n'a pas d'autre mandat électif.



La Savoie a de nouveau fait confiance à Jean-Benoit Cerino, seul candidat au poste de secrétaire fédéral et élu à 82%. Il soutenait la motion Olivier Faure. Jean-Benoit Cérino est conseiller municipal d'opposition à Chambéry. Il est également professeur d'histoire.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique parti socialiste