• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le magazine “Planète Lyon” dans la tourmente

Le magazine Planète Lyon dans la tourmente depuis 2011 / © France 3 RA
Le magazine Planète Lyon dans la tourmente depuis 2011 / © France 3 RA

Planète Lyon est un fanzine, un trimestriel consacré au football à Lyon. Il compte 700 abonnés et un seul journaliste, son créateur et rédacteur en chef Aymeric Blanc. Depuis plus de sept ans, le petit magazine indépendant est dans une tourmente administrative.

Par Dolores Mazzola

Situation ubuesque pour un petit fanzine de football. Le 10 avril 2011 était un jour de match au stade Gerland et le début des ennuis pour Aymeric Blanc, à la tête d’un trimestriel indépendant consacré au club de football lyonnais, Planète Lyon. Le fondateur du magazine avait décidé de distribuer des tracts pour faire connaître son journal. Aymeric Blanc avaient également demandé à deux de ses proches et trois de leurs amis de l’aider dans cette distribution de flyers. En remerciement, les cinq jeunes gens ont reçu 20 euros chacun. Mais c'était sans compter l'arrivée d'inspecteurs du travail.

Le "coup de main" des cinq jeunes lycéens a été requalifié en CDD de six mois. Un coup de massue pour Aymeric Blanc qui vit depuis plus de sept ans avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. L'Urssaf (Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales) lui réclame en effet plus de 21 344  euros pour ces deux heures de tractage et la somme de 100 euros donnée à ses proches ce soir-là.

Aymeric Blanc, qui ne conteste pas la sanction, plaide cependant la bonne foi. Il juge la somme à débourser disproportionnée. Son magazine génère un chiffre d'affaires annuel de 50 000 euros. Pour éviter la liquidation judiciaire, il a lancé un appel à contributions qui lui a permis de récolter 6700 euros. Pour rester en vie, un nouvel appel aux dons a été lancé par le fondateur du petit magazine indépendant de football. 
 
Le magazine "Planète Lyon" dans la tourmente

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : malgré le retour de la pluie, les cultures peinent à se remettre de la sécheresse

Les + Lus