REPLAY | Des maires "amers" au programme de rentrée de Dimanche en politique Rhône-Alpes

C'est le retour de Dimanche en politique Rhône-Alpes. Nouvelle saison, nouvelle formule. L'équipe sort du studio pour aller sur le terrain, à la rencontre de tous les acteurs de la vie politique, élus et citoyens. Au programme de ce numéro, le désenchantement des maires de petites communes.

Olivier Michel est allé à la rencontre d'Aurélien Fernay, maire (PS) de Moras-en-Valloire (Drôme)
Olivier Michel est allé à la rencontre d'Aurélien Fernay, maire (PS) de Moras-en-Valloire (Drôme)
C'est aussi la rentrée pour "Dimanche en politique Rhône-Alpes". Une nouvelle saison et une formule innovante. On avait pris l'habitude d'une émission en studio, ce sera désormais du "terrain", des rencontres en chemin pour traiter des petites et grandes problématiques auxquelles les citoyens sont confrontés. Mais l'horaire, lui, ne change pas. Rendez -vous dimanche, toujours  à 11h30 .       

Pour ce numéro de rentrée, Olivier Michel et Laure Crozat abordent le désenchantement des maires. Ces maires de petites communes, lassés des sacrifices et des renoncements, qui ont le sentiment d'avoir perdu leur âme dans les regroupements au sein de grandes intercommunalités. 
 
189175706
Dimanche en Politique Rhône-Alpes / Des maires amers


Des maires "amers"


A deux ans des élections municipales, les défections des maires n’ont jamais été aussi nombreuses en France. Plus de 1000 élus ont rendu leur écharpe depuis 2014. Un chiffre qui a doublé par rapport à la précédente mandature. Le phénomène touche particulièrement les maires des communes rurales.

En cause : les contraintes budgétaires et les incertitudes liées à la suppression de la taxe d’habitation, les effets de l’intercommunalité, la lourdeur des procédures administratives, les «contre-décentralisation» dénoncée par certains élus etc…

Le phénomène n’est pas nouveau. Il avait déjà été observé lors des élections de 2008 et 2014. Toutefois, cette tendance au désengagement semble avoir pris de l’ampleur ces dernières années. Habituellement, un tiers des maires ne se représente pas aux élections municipales. Pour la prochaine échéance, en 2020, on estime que ce taux pourrait atteindre dépasser les 50%.
 
Pour comprendre les raisons de ce malaise et trouver les moyens d’en sortir, Dimanche en Politique part à la rencontre des maires de la région.
Reportage : Olivier Michel/ Laure Crozat 
Technique : Romuald Pacaly et Alain Gavin 
Rédaction-en-chef : Véronique Buson 
Réalisation :  Vartan Ohamian 

Extrait de l'émission du 9 septembre 2018 (11h30) : 
durée de la vidéo: 03 min 16
Olivier Michel à Moras-en-Valloire (Drôme)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dimanche en politique politique société à l'antenne vos rendez-vous
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter