• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le match Toulouse - OL reporté à la demande des autorités

A Toulouse, la manifestation des Gilets jaunes du 1er décembre a été très suivie et un manifestant a été grièvement blessé par un tir de flash-ball de la police / © Pascal Pavani / AFP
A Toulouse, la manifestation des Gilets jaunes du 1er décembre a été très suivie et un manifestant a été grièvement blessé par un tir de flash-ball de la police / © Pascal Pavani / AFP

Le match Toulouse - OL prévu le samedi 8 décembre est reporté à une date ultérieure. La Ligue de football professionnel indique que la décision a été prise à la demande de la préfecture de Haute-Garonne. Jean-Michel Aulas pose la question de "l'équité".          

Par Philippe Bette

Les matches PSG-Montpellier et Toulouse-OL prévus le 8 décembre sont reportés à une date ultérieure. La Ligue de football professionnel indique que c'est la préfecture de Haute garonne qui a demandé l'annulation du match contre l'OL. Aucune précision n'a été donnée sur les raisons de cette décision. Elle est néanmoins à rapprocher du contexte social explosif dans la capitale et des échauffourées qui ont eu lieu à Toulouse, où un manifestant a été grièvement blessé par un tir de flash ball.         

La commission des compétitions de la LFP fixera ultérieurement les dates des deux rencontres, censées servir de préparation pour le déplacement de Paris à Belgrade en Ligue des champions et pour le choc entre Lyon et le Shakhtar Donetsk, également décisif pour une qualification en huitième de finale.


Aulas pose la question de "l'équité" 


Jean-Michel Aulas estime qu'il faudrait annuler toute la journée de football pour assurer "l'équité" : "J'aime que les choses prévues se passent normalement, expose M. Aulas. Là, il y aura changement. Peut-être toute la journée sera-t-elle annulée car il faut se poser la question de l'équité, des dates de rattrapage quand on joue les Coupes d'Europe et le calendrier est chargé".

"Il faut être factuel et s'incliner devant la force des événements. C'est un peu comme Kharkiv et la loi martiale (qui a justifié une délocalisation du match que doit disputer l'OL en Ligue des champions le 12 décembre). Là, ce sont les gilets jaunes et Toulouse. On va faire face et s'adapter", a-t-il dit en marge d'une conférence de presse destinée à présenter le Ballon d'Or de la joueuse de l'OL Ada Hegerberg.

 

Sur le même sujet

Les escape games

Les + Lus