Mercato : en difficulté à l'OL, l'attaquant Toko Ekambi tente sa chance à Rennes

À cause de ses prestations souvent décevantes ces derniers mois, l'attaquant Toko Ekambi a été pris en grippe par une partie des supporters de l'OL. Le club a annoncé ce jeudi 26 janvier qu'il était prêté à Rennes jusqu'à la fin de la saison.

Il n'a plus marqué un but depuis le mois de septembre pour l'OL. L'attaquant Toko Ekambi vivait une crise de confiance depuis le début de l'automne dans le Rhône. Le club a donc décidé de le prêter sans option d'achat à Rennes jusqu'à la fin de la saison de Ligue 1, comme cela a été annoncé ce jeudi 26 janvier. 

Ce deal ressemble à un accord gagnant-gagnant pour tout le monde. En Bretagne, Karl Toko Ekambi doit pallier l'absence de Martin Terrier, blessé. Pour Rennes, c'est un joueur expérimenté de 30 ans capable de jouer sur l'aile comme dans l'axe, solide dans le jeu aérien, chargé de renforcer une attaque orpheline de son meilleur buteur.

Beaucoup d'amis à Rennes

Pour l'international camerounais, champion d'Afrique 2017 souvent prolifique mais qui n'a plus marqué depuis septembre, c'est une occasion de se relancer. Il n'arrive pas en terre inconnue: il a débuté avec Hamari Traoré au Paris FC, a joué avec Baptiste Santamaria et Flavien Tait à Angers, a croisé Amine Gouiri à Lyon et a disputé le Mondial-2022 avec Christopher Wooh.

Enfin pour Lyon, ce prêt est un petit coup de pouce pour les finances du club. Selon l'OL, Karl Toko Ekambi est prêté pour un montant de 1,5 million d'euros, avec un bonus possible d'un million d'euros lié à ses performances. Le salaire du joueur, sous contrat jusqu'en 2024 avec Lyon, sera payé par Rennes jusqu'à la fin de la saison. 

Ekambi enthousiaste

"On sent beaucoup de complicité entre les joueurs rennais sur le terrain. Tout le monde joue les uns pour les autres et je suis très fier de faire partie de ce projet", a expliqué le joueur cité dans un communiqué par le Stade rennais.

Né à Paris et lancé au Paris FC, Karl Toko Ekambi est passé par Sochaux (L2, 2014-2016) avant de découvrir la L1 à Angers (2016-2018) et de partir à Villarreal, dans le championnat d'Espagne (2018-2020). En janvier 2020, c'est Florian Maurice, actuel directeur sportif de Rennes alors en poste à l'OL, qui l'avait fait venir à Lyon.

"C'est surtout un joueur qui, par saison, marque entre dix et quinze buts. Sa maturité est aussi une valeur ajoutée, dans le jeu mais aussi dans le vestiaire", a assuré Maurice dans le communiqué du club. A Lyon, malgré quelques bonnes périodes, il s'est surtout illustré par quelques ratés fracassants et une certaine irrégularité, qui lui ont valu l'animosité d'une partie des supporters.

"Je me dis que dans un contexte plus rassurant et où il sera plus en confiance, on peut bien le relancer"

Bruno Genesio

entraîneur de Rennes

Il y a deux semaines, il a subi sifflets et insultes jusqu'à sa sortie à l'heure de jeu lors de la défaite contre Strasbourg (2-1), avant de manifester sa frustration à coups de pied dans une poubelle dans les couloirs de l'OL Park.

"Je sais qu'il a un passage difficile à Lyon, je connais le contexte et je me dis que dans un contexte plus rassurant et où il sera plus en confiance, on peut bien le relancer", a assuré cette semaine sur RMC l'entraîneur rennais Bruno Genesio, qui a lui aussi subi les foudres des supporters lyonnais par le passé.

Avec AFP