Métropole de Lyon : un jeune chute violemment après s'être accroché à un tramway et décède

Un jeune homme de 15 ans a été conduit à l'hôpital en urgence absolue après une grave chute survenue ce jeudi 16 septembre après-midi. Il s'était accroché à un tramway à Vaulx-en-Velin, se risquant à la pratique du "Tram surfing". Il est mort des suites de ses blessures.

Un adolescent de 15 ans a chuté violemment d'un tramway à Vaulx-en-Velin, dans la métropole de Lyon, ce jeudi 16 septembre. Il a chuté peu après 15h30, après s'être accroché volontairement au tramway, selon les premiers éléments.
Ce vendredi 17 septembre, on apprend qu'il est décédé des suites de ses blessures.

 

Réanimé après un arrêt cardiaque

L'adolescent, habitant dans le 9e arrondissement de Lyon, s'est accroché au tramway sans que l'on ne connaisse ses motivations à ce stade. Pour une raison inconnue, il a chuté sur la voie, subissant un choc particulièrement violent. Témoin de l'accident, le chauffeur du tram a pratiqué les premiers gestes de secours et tenté une réanimation sur la victime qui était alors en état d'arrêt cardiaque. A leur arrivée, les pompiers ont poursuivi l'effort et sont parvenus à réanimer le jeune homme, qui a été aussitôt transporté vers le service de réanimation de l'hôpital Edouard Herriot de Lyon en état d'urgence absolue. Malheureusement, il a succombé à ses blessures.
Le chauffeur du tramway a été pris en charge par l'entreprise, qui indique qu'il est "en état de choc". Le jeune se trouvait entre la vie et la mort en fin de journée. La police était toujours sur place en fin de journée pour préciser les circonstances du drame.

 

Le fléau du "Tram surfing"

Le garçon s'était accroché à la paroi de la ligne T7, en direction de la station Décines-centre, sans que l'on ne sache s'il était contre le flan ou l'arrière du tramway. Cette pratique, qui relève du défi inconscient, a été observée, rarement mais régulièrement ces dernières années, dans diverses villes françaises. Selon la physionomie des tramways, des jeunes s'amusent à s'accrocher en différents points plus ou moins acrobatiques, alors que le tram s'élance, sur quelques mètres voire pour de plus longues distances, à vitesse variable : c'est le "Tram surfing", une pratique évidemment interdite et sanctionnée par les forces de l'ordre, d'autant que même à très faible vitesse, les risques pris sont extrêmes et les chutes majoritairement graves. En 2016, un accident similaire avait été constaté à Lyon, et d'autres cas de chutes graves ont été relatés précédemment dans la métropole. La ligne T7, qui parcourt de longues distances, a de plus la particularité de pouvoir progresser à une vitesse élevée sur diverses portions de son parcours.     

Le trafic des transports lyonnais a été arrêté toute la fin d'après-midi sur les lignes T3 et T7 qui empruntent la voie concernée par l'accident. Un service de substitution a été mis en place jusqu'à la reprise du trafic, qui devait intervenir à partir de 19h30 selon les TCL. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tramway transports transports en commun faits divers