Meurtre à Ecully, le maire est en colère : "depuis deux ans et demi déjà, on se bagarre pour changer la donne"

Publié le

Après la rixe qui a fait un mort, le 3 janvier, à Écully, et des échanges de coups de feu, le maire LR, Sébastien Michel, demande que le quartier des Sources soit à nouveau classé en « zone prioritaire ». Interview.

Des échanges de coups de feu ont éclaté mardi 3 janvier à Ecully, dans le quartier des Sources, à l'ouest de la métropole lyonnaise. Un homme de 32 ans a été tué par arme blanche. Le ou les auteurs du crime sont toujours en fuite, une enquête a été confiée au parquet de Lyon. Les habitants, sous le choc, avaient déjà interpellé les autorités et signalé la dégradation des conditions de sécurité dans le quartier des Sources, situé a proximité de celui de la Duchère, où des fusillades ont eu lieu l'année dernière. Le maire demande depuis plusieurs année que les Sources soit classé en "zone prioritaire". 

Ecully est classée parmi les trois villes les plus sûres de la Métropole, comment expliquer aujourd’hui cette violence ?

 

Ecully reste une ville sûre, au-delà de ce fait dramatique qui s’est produit mardi. On continue de mobiliser des moyens très importants en la matière, on a multiplié par trois nos effectifs de police municipale, on est passés de 48 à 60 et bientôt 70 caméras de vidéo-protection sur l’ensemble de la ville, et on va continuer à mettre le paquet, donc il faut rassurer les habitants.  

La vérité c’est que nous sommes dans un quartier qui concentre un certain nombre de difficultés, parmi lesquelles l’immédiate proximité du quartier de la Duchère. Et on voit, depuis un certain nombre d’années, des problématiques qui étaient sur la Duchère arriver sur le quartier des Sources, donc il y a fort à parier que le drame de mardi soit lié d’une certaine façon à cette proximité et à la grande précarité qui règne au sein du quartier.

Ecully compte 28% de logements sociaux, ce quartier était identifié depuis longtemps comme dégradé, pourquoi n’est-il pas classé zone prioritaire ?

 

C’est le gros sujet et ce qui me met en colère. Depuis déjà deux ans et demi que je suis maire d’Ecully, on se bagarre pour essayer de changer la donne. En réalité, en 2014, lorsqu’elle était ministre, Najat Vallaud-Belkacem a fait le choix de sortir le quartier des Sources-Perollier de la Politique de la Ville, nous sommes uniquement quartier de veille active et non plus Quartier Politique de la Ville. Ça se traduit par une baisse du soutien de l’Etat, un manque de moyens notamment en prévention spécialisée, et puis l’impossibilité d’accéder à des financements importants en termes de rénovation urbaine.

C’est d’autant plus rageant, pour nous et pour les gens du quartier, que juste en face, à quelques centaines de mètres, ont a vu le quartier de la Duchère profondément se moderniser, se changer, commencer à avoir accès à la mixité sociale, là où on a continué à concentrer de la précarité et de la pauvreté dans ce quartier des Sources, qui méritait pourtant une toute autre approche.

Vous avez demandé à être à nouveau classé en Quartier Politique de la Ville, pensez que vous allez être entendu, maintenant ?

 

J’avais écrit en juillet dernier au ministre de la Ville, Olivier Klein. Suite à cela, j’ai pu le rencontrer en novembre dernier à Lyon, et nous avons pu échanger sur cette problématique particulière. Le ministre m’a confirmé qu’ils étaient en train de retravailler la géographie de la politique de la ville et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour obtenir ce classement, sachant qu’en plus notre démarche est soutenue depuis le début par la Métropole de Lyon, c’est dire je crois la légitimité de notre demande.

Encore une fois, cela nous permettra de mobiliser des moyens supplémentaires pour améliorer la qualité de vie des habitants qui veulent rester vivre dans ce quartier auquel ils sont attachés, parce que c’est bien cela l’enjeu.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité