Bannière résultats municipales

MUNICIPALES 2020. Egalité parfaite entre les candidats à Chassieu et au Val d'Oingt (Rhône)

Ils ont recueilli le même nombre de voix : au second tour des élections municipales, les candidats des communes de Chassieu et du Val d'Oingt (Rhône) arrivent à une égalité parfaite. Mais pas de suspens, le code électoral a déjà tout prévu, ce qui ne fait pas que des heureux.

A la mairie de Chassieu, comme au Val d'Oingt (Rhône), le second tour des municipales 2020 a abouti sur une égalité parfaite entre les candidats. Mais le code électoral a prévu une solution, qui ne plaît pas à tout le monde.
A la mairie de Chassieu, comme au Val d'Oingt (Rhône), le second tour des municipales 2020 a abouti sur une égalité parfaite entre les candidats. Mais le code électoral a prévu une solution, qui ne plaît pas à tout le monde. © P Juste / MaxPPP
Ils sont arrivés ex-aequo : à Chassieu et au Val d'Oingt (Rhône). Cette élection municipale restera dans les mémoires avec un score parfaitement identique pour 2 candidats dans chaque commune.
 

Au Val d'Oingt : les aînés d'abord

Au Val d'Oingt, au nord-ouest de Lyon, les listes d'Alain Van-der-Ham et Pascal Terrier ont obtenu exactement le même score, 674 voix chacun, soit 44,6% des votes.

Un nombre identique au bulletin près. Et c'est Pascal Terrier qui a finalement été élu, en raison de la moyenne d'âge plus élevée de sa liste, ''Nouvelle commune, nouvelle équipe'', qui était de 51,4 ans. La liste d'Alain Van der Ham, elle, affichait une moyenne d'âge de 50,2 ans (seulement).

La Préfecture a été contactée dans la soirée du dimanche 28 juin pour trancher cette situation.

"On avait pensé à beaucoup de scénarios, on pensait que l'écart serait serré, on pensait même être légèrement devant, mais on ne s'attendait pas à ça" nous a confié Pascal Terrier, maire du Val d'Oingt. "C'était une grosse surprise. L'écart était en notre faveur, jusqu'au dernier bulletin dépouillé. Il y a eu une petite incertitude, jusqu'au verdict de la Préfecture vers 21h30. Maintenant on va tout faire pour travailler ensemble, dans l'apaisement." 
 

Que dit la loi ?

Le code électoral a anticipé cette possibilité.

Lorsque plusieurs candidats ou listes obtiennent le même nombre de suffrages, le code électoral prévoit:
A Val d'Oingt, les 2 premiers candidats ont recueilli le même nombre de voix. C'est l'âge des candidats qui a fait la différence. C'est la liste de Pascal Terrier qui l'a emporté.
A Val d'Oingt, les 2 premiers candidats ont recueilli le même nombre de voix. C'est l'âge des candidats qui a fait la différence. C'est la liste de Pascal Terrier qui l'a emporté. © FTV
 

"Il faut bien une règle"

Pour Pascal Terrier, maire du Val d'Oingt, cette règle de la moyenne d'âge n'est pas forcément très juste, mais elle doit s'appliquer: "Je reconnais que ce n'est pas forcément très juste, mais le code électoral est très clair. Il faut bien une règle, comme dans le sport. C'est triste pou rl'autre équipe. On aurait préféré gagner avec 50 voix d'avance. La faible participation y est aussi pour quelque chose. Mais on a quand-même augmenté le nombre de voix par rapport au 1er tour."


Dans cette commune nouvelle créée en 2017 après la fusion du Bois d'Oingt, Oingt et Saint-Laurent-d'Oingt, 3 listes étaient finalistes.
 
  1. Pascal Terrier (divers gauche) - élu : 44,6 %
  2. Alain Van der Ham (divers centre) : 44,6 %
  3. Philippe Proïetti (divers centre) : 6,8%
 

A Chassieu, "on est bafoués"

A Chassieu, la vague verte n'a pas eu lieu. Jean-Jacques Sellès (divers droite) a été élu grâce au critère d’âge, contre son adversaire Sylvaine Coponat (LR).

Les deux candidats ont récolté exactement le même nombre de voix: 1.285 bulletins chacun. Le maire sortant Jean-Jacques Sellès est donc réélu grâce à la moyenne d'âge de sa liste, 59 ans. En face de lui la moyenne d'âge de la liste de Sylvaine Coponat affichait 56 ans.

Contactée, Sylvaine Coponat se dit déçue de cette situation assez inégalitaire, et regrette cette législation assez particulière: "C'était très long, très compliqué, douloureux, et intense en émotion. C'est assez fou, et inédit. On ne s'attendait pas à un tel résultat. Il a fallu attendre un long moment qu'on puisse appeler la Préfecture pour nous départager. C'est une situation assez rare. C'est un peu bafouer les électeurs qui ont voté pour nous. La personne qui gagne a 27 sièges, et nous 7, alors que nous avons récolté le même nombre de voix. C'est ne pas tenir compte de l'expression des suffrages. On arrive au même résultat avec une liste jeune et pleine d'élan. On est bafoués et pas reconnu. Mais c'est la loi on s'y conforme, on est bien obligés..."
 
Deux listes sont recueillis le même nombre de voix à Chassieu
Deux listes sont recueillis le même nombre de voix à Chassieu © FTV
 

"Ils ont raison"

Jean-Jacques Sellès, le maire élu de Chassieu, nous raconte cette soirée inhabituelle: "Le plus crispant c'était de voir les résultats. Dans le dernier bureau, il y avait 30 voix d'écart. Après, on s'est tous regardés. On s'est dit qu'est-ce qu'on fait? La Préfecture disposait déjà des moyennes d'âge de nos listes et avait déjà calculé et anticipé tout cela. Pourtant dans notre liste il y a une jeune fille de 21 ans, d'autres ont une trentaine d'années, mais on avait des élus un peu plus âgés qui ont fait le premier mandat avec moi."

Le maire réélu nous dit comprendre lui aussi la frustration de son adversaire: "Ils ont raison. Si j'avais été à leur place, j'aurais été très frustré. Mais il faut que la démocratie fonctionne. Je ne vois pas comment on pourrait faire autrement. Mais je comprends tout à fait plus que l'embarras, la déception de mes adversaires. On va travailler ensemble pour tous les habitants, et je serai le maire de tous les habitants."
 

Les résultats de Chassieu

  1. Jean-Jacques Sellès (DVD)- élu: 42,09 %
  2. Sylvaine Coponat (LR): 42,09 %
  3. Joëlle Percet (EELV): 15,82 %
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter