Naissance exceptionnelle d'un requin léopard à l'aquarium de Lyon

A dix jours, le requin léopard mesure 25 centimètres, et se couvre d'une parure zébrée. / © JC Adde / F3
A dix jours, le requin léopard mesure 25 centimètres, et se couvre d'une parure zébrée. / © JC Adde / F3

Un requin léopard est né le 30 janvier dernier à l'aquarium de Lyon. Un événement rarissime en France qui contribue à la préservation de l'espèce. Il est pris en charge dans les coulisses de l’établissement.

Par Mathieu Boudet

Il ressemble à un zèbre, mais deviendra léopard... Dans les coulisses de l'aquarium de Lyon (La Mulatière), un bébé requin est né le 30 janvier dernier. Un événement rarissime, qui s'intègre dans un programme de reproduction des espèces en danger mis en place par l'établissement.

 

Une pouponnière pour requin

Une main humaine l'a aidé à quitter son œuf. Lors de l'éclosion et durant les premiers mois de sa vie, le bébé requin léopard est recouvert de rayures noires et blanches. "Au début, c'est un requin-zèbre, mais après quelques mois, ses tâches changent, et il devient requin-léopard. La proie devient prédateur", explique Clémentine Hans, responsable pédagogique de l'aquarium.
Les soigneurs ont assisté, émus, à la naissance dans les coulisses de l'aquarium, à l’abri des regards indiscrets. Depuis, ils le nourrissent de miettes de thon, de calamar, et de crevettes. "Dans le milieu naturel, ses chances de survie sont faibles. A la naissance, il sort seul de son œuf, il doit se débrouiller, et il est aveugle. Il fouille dans le sable pour trouver de petites proies", rapporte Pierre Olivier Truchet, soigneur-biologiste de l'établissement. Ici, le nouveau-né n'a rien à craindre. Les soigneurs l'accompagnent pour lui donner toutes ses chances. 

 

Moins de prélèvements en milieu naturel

Le requin atteindra la maturité sexuelle vers l'âge de 15 ans. Il aura alors pour mission de participer à la reproduction de son espèce dans un autre aquarium de France ou d'Europe. Pour préserver la diversité biologique, il ne restera pas à Lyon, dans le bassin de ses parents. C'est un réfèrent européen qui décidera de sa destination finale. En attendant, il passera ses prochains mois de vie dans les coulisses de l'établissement lyonnais, en sous-sol des bassins publics. Dans cet espace protégé, les soigneurs élèvent des poissons clown, des hippocampes, ou encore des souches de corail. "Que ce soit pour les coraux ou diverses espèces de poissons, on essaie d'assurer une reproduction en interne. Grâce à ça, on n'effectue aucun prélèvement dans le milieu naturel", explique Clémentine Hans.
 

D'autres œufs à éclore ?

Cette naissance est une première pour l'aquarium de Lyon, en près de 20 ans d'existence, mais elle pourrait en appeler d'autres. La mère du requin léopard a en effet déposé d'autres œufs dans les récifs de son bassin. La grande majorité des œufs récupérés n'était pas fécondée, mais l'équipe de l'aquarium de Lyon garde un espoir sur 3 œufs encore en couveuses actuellement. Ces pontes sont également un signe, selon les soigneurs, de la bonne acclimatation des requins dans l'aquarium, loin de leur habitat naturel. Dans les prochains mois, un autre faire-part de naissance sera peut-être transmis par les équipes de l'établissement lyonnais... 

 
Une naissance à l'aquarium de Lyon

Sur le même sujet

Les + Lus