OL : Jean-Michel Aulas en discussion exclusive pour racheter la LDLC Arena

L'OL groupe annonce ce mardi 2 avril 2024 être entré en discussion exclusive avec la société Holnest, propriété de Jean-Michel Aulas, pour la vente de la LDLC Arena.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

À l'initiative du projet, Jean-Michel Aulas devrait redevenir le propriétaire de la LDLC Arena d'ici à la fin mai 2024.  L'OL groupe annonce ce mardi 2 avril être entré en discussion exclusive avec la société Holnest, dont l'ex-patron de l'OL est à la tête, pour la vente de la salle polyvalente voisine du Grand Stade à Décines-Charpieu. 

La LDLC Arena a été inaugurée en décembre 2023 avec une capacité d'accueil de 16 000 personnes. Star 80, Etienne Daho, les Jonas Brothers ou encore les rappeurs Big Flo et Oli doivent s'y produire dans l'année. Elle accueille par ailleurs des matchs européens de l'ASVEL de Tony Parker.

L'ancienne star des Spurs s'était un temps dite intéressée par la reprise de la salle en association avec l'homme d'affaires russo-hongrois Alexei Fedorychev, mais les difficultés financières de ce dernier rendait ce scénario peu probable.

Après la vente de l'OL Féminin à la milliardaire américaine Michèle Kang et la vente de la franchise américaine OL Reign le mois dernier, cette nouvelle annonce s'inscrit une nouvelle fois dans la volonté de John Textor de "recentrer le groupe sur les activités de football masculin". Selon plusieurs médias, le prix de vente serait de 160 millions d'euros.

L'OL Groupe devient l'Eagle Football Group 

Dans le même temps, le groupe annonce aussi avoir changé de nom. L'OL Groupe devient officiellement l'Eagle Football Group pour s'aligner avec Eagle Football, l'autre société détenue par John Textor. Avec cette dernière, il est propriétaire des clubs de football de Botafogo (Brésil), Molenbeek (Belgique) et Crystal Palace (Angleterre). "L'Olympique Lyonnais conserve son nom historique", précise le communiqué.