Parcoursup : où en est-on dans l'académie de Lyon ?

Parcoursup : quid des voeux des candidats ? / © maxppp
Parcoursup : quid des voeux des candidats ? / © maxppp

Parcoursup, qui remplace la plateforme APB, est rentré dans La phase complémentaire d'admission dans l'enseignement supérieur. Une phase qui va durer jusqu'au 21 septembre. Quid des naufragés du système ? 

Par Dolores Mazzola

Parcoursup a été mis en place cette année par le ministère de l'enseignement supérieur. Ce site internet remplace l'ancien système APB, très décrié. Parcoursup a vocation à gérer les voeux d'affectation des bacheliers, futurs étudiants. Depuis le 22 mai, la plateforme réparti progressivement les candidats dans les différentes filières de l'enseignement supérieur... 

Avec plus de 41 000 voeux reçus via Parcoursup, l'université Lumière Lyon 2 a été la plus demandée de l'académie de Lyon. Elle enregistre une augmentation du nombre d'inscriptions. Un afflux d'étudiants qui a des conséquences : "Cela veut dire des enseignants supplémentaires et des locaux pour accueillir ces étudiants," explique la présidente de l'université lyonnaise, Nathalie Dompnier. Mais cette dernière se veut rassurante : "pour l'instant, pas d'alarme à ce sujet, tous les services sont mobilisés et travaillent activement pour trouver des réponses adaptées à cet afflux d'étudiants".

Bon nombre d'étudiants n'ont cependant pas eu accès à la filière demandée en priorité. Le nouveau système a supprimé l'ordre des choix formulés par les bacheliers. Conséquence pour cette rentrée universitaire 2018 : certains sont admis par défaut dans des filières non saturées. Quelle conséquence pour ceux qui recevront des réponses courant septembre ? Arrivés tardivement, ils ne pourront par exemple pas bénéficier du dispositif d'aide à la réussite comme le "parcours aménagé". 

Quid des candidats malheureux ?
La phase dite "principale" de Parcoursup n'a pas fait que des heureux. Les affectations dans le supérieur ne correspondent pas forcément aux choix des candidats. La plateforme Parcoursup est entrée dans la phase dite complémentaire. Ainsi, jusqu'au 21 septembre inclus, cette phase permet aux bacheliers de formuler de nouveaux vœux dans des formations qui ont encore des places disponibles. Cette nouvelle phase complémentaire s'adresse notamment à ceux qui sont en attente et n’ont pas encore reçu de proposition d’admission, à ceux qui n'ont pas confirmé de voeux ou à ceux qui souhaitent faire de nouveaux vœux.

Certains candidats recalés de Parcoursup, qui n'ont pas renoncé à leurs souhaits d'orientation, ont même la possibilité de saisir la commission d'accès à l'enseignement supérieur


Des places encore disponibles dans l'académie de Lyon

La phase principale d'affectation via Parcoursup a pris fin le 6 septembre. Au niveau national, on recensait "un peu plus de 3.000 bacheliers sans affectation" inscrits sur la plateforme d'entrée dans les études supérieures Parcoursup, a indiqué la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal. Au total, sur les 812.000 jeunes inscrits sur Parcoursup, quelque 580.000 ont accepté une proposition, 180.000 ont quitté la plateforme et 40.000 sont dits "inactifs".  Il s'agit des jeunes qui se sont inscrits sur Parcoursup et ont émis des voeux en mars dernier, mais qui n'ont ensuite pas répondu aux sollicitations. Ce sont, en majorité, des bacheliers ou étudiants en réorientation qui ont renoncé aux études ou qui ont trouvé une formation hors Parcoursup.
Dans l'académie de Lyon, 2855 places sont disponibles. Au niveau régional, ce sont 8 749 propositions de formations qui étaient encore accessibles en fin de semaine dans le cadre de la phase complémentaire.
 
Parcoursup : où en est-on dans l'académie de Lyon ?

Sur le même sujet

Les + Lus