Un policier, Franck L., dans le coma après avoir été renversé par un fourgon lors d'une opération à Bron près de Lyon

Le policier, Franck L.renversé par un fourgon lors d'une opération à Bron près de Lyon est mort annonce le parquet de Lyon / © C. Cherry-Pellat / FTV
Le policier, Franck L.renversé par un fourgon lors d'une opération à Bron près de Lyon est mort annonce le parquet de Lyon / © C. Cherry-Pellat / FTV

Un policier, Franck L., est dans un état de mort cérébrale, samedi 11 janvier, après avoir été renversé par un fourgon lors d'une opération après une course-poursuite sur l'autoroute à Bron près de Lyon. Son pronostic vital était engagé dans la matinée.

Par Renaud Gardette

Un policier de 45 ans, Franck L., est dans un état de mort cérébrale, samedi 11 janvier, après avoir été renversé par un fourgon lors d'une opération à Bron, en banlieue de Lyon selon le Parquet.

Il a été opéré dans la journée. En fin d'après-midi, le Parquet précise dans un communiqué: "Son état demeure critique mais stable, sans que les médecins ne puissent actuellement se prononcer".

Ce fonctionnaire de la Sûreté départementale a tenté d'intercepter un fourgon mais ce dernier lui a foncé dessus avant de prendre la fuite. Les faits se sont produits peu avant 02h00 du matin. 
 

Le déroulé précis des faits, après une course-poursuite sur l'autoroute

Selon nos informations, la Sûreté Départementale surveillait un fourgon Volkswagen suspect et un autre véhicule, dans le cadre d'une enquête pour vol de marchandises. Plusieurs personnes ont été repérées en train de commettre un vol dans un camion stationné sur une aire de repos de l'autoroute A43, au niveau de la commune de l'Isle-d'Abeau (Isère). Après les avoir poursuivis, la police a stoppé les deux véhicules au niveau de la sortie Montchat du périphérique lyonnais, sur la commune de Bron.

Mais à 01h58 du matin, le fourgon a réussi à faire une marche arrière puis une marche avant, se dégageant du dispositif mis en place. Franck L. se trouvait à l'extérieur de son véhicule de service, arme à la main: il a été percuté de plein fouet par le conducteur du fourgon et traîné sur plusieurs mètres.

La victime a dans un premier temps, été admis à l’hôpital Edouard Herriot, puis transporté au service neurologique de l’hôpital de Bron.
Le fourgon Volkswagen, lui, a été retrouvé rue Jean Voillot à Villeurbanne, vide. 
Un des suspects qui conduisait l'autre véhicule a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire. 
 

La victime dans le coma

Selon le parquet, "le fonctionnaire de police renversé par un fourgon dans la nuit du 10 au 11 janvier 2020 sur la commune de Bron se trouve actuellement dans le coma. Les faits ont été commis lors d’une tentative d’interpellation d’individus circulant dans un fourgon et suspectés d’être impliqués dans le cadre d’une enquête diligentée par la sureté départementale de la DDSP de Lyon sous l’autorité du parquet de Lyon des chefs de vols aggravés en bande organisée."
 
Une enquête distincte pour tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique a été ouverte par le parquet et confiée à la DIPJ de LYON.
 

"Son état hélas, ne nous laisse que peu d'espoir"

Dans la matinée, le pronostic vital du policier était engagé. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner déclarait à ce moment: "Alors qu'il tentait d'appréhender un véhicule suspect dans le cadre d'une enquête pour vol de fret et vols à main armée, un policier a été volontairement percuté par le conducteur. Il est actuellement entre la vie et la mort, et son état hélas, ne nous laisse que peu d'espoir".

En 2018, 11 policiers sont décédés dans l'exercice de leurs fonctions, 4 lors d'opérations selon les derniers chiffres disponibles de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Un bilan bien plus lourd qu'en 2017 où 4 fonctionnaires avaient perdu la vie.


Les réactions des syndicats

Le syndicat Alliance Police Nationale, via un communiqué, "apporte son total soutien à la famille et ses proches ainsi qu’à ses collègues. Alliance Police Nationale dénonce une nouvelle fois sans réserve la volonté délibérée d’agresser, de blesser, voir de tuer des fonctionnaires de police, la fonction de policier ne protège plus, bien au contraire!S’en prendre aux forces de l’ordre doit systématiquement conduire à une condamnation ferme sans aucun aménagement de peines! Alliance Police Nationale exige des poursuites et des condamnations fermes à l’encontre d’auteurs de tels agissements."

Le syndicat Unité SGP Police a réagi via un tweet, en déclarant que le policier était décédé:
 

Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, évoquait lui aussi le décès du policier dans un tweet diffusé ce matin, avant de modifier sa publication un peu plus tard pour lui rendre hommage, cette fois-ci sans parler de décès:
 

Pour l'instant ni le Parquet ni le Ministère de l'Intérieur ne confirment le décès du policier.

Sur le même sujet

Les + Lus