Le cinéaste culte des années 80 et 90 publie son premier roman. Co-écrit avec son épouse, Susan Lehman, ce policier reprend toutes les idées force du réalisateur dans le cours de sa carrière. 

C’est une tout autre aventure que s’est offerte Brian de Palma en écrivant « Les serpents sont-ils nécessaires ? », son premier thriller. Pour ce monstre sacré du cinéma, l’exercice a été in fine plus facile que de faire un film, dit-il.
 


Invité d’honneur de la XV e édition de Quai du Polar, Brian de Palma, 78 ans ans dont cinquante-cinq années passées à écrire des films, est donc un nouveau venu dans l’univers si particulier du livre. Un petit jeune dans le monde l’édition pour celui qui a commencé à travailler avec Hollywood dans les années 70 avant de connaître la consécration dix ans plus tard avec ses films fétiches qui lui collent à la peau : Pulsions, Scarface, Blow out, Les incorruptibles, L’impasse ou encore Mission Impossible.
Le roman plonge le lecteur au cœur d'une intrigue politique à rebondissements. « Les serpents sont-ils nécessaires ? », on retrouve le style de l’auteur et son goût pour les scandales politico-sexuels, la vengeance et le sang. 
 

En exclusivité, une interview en longueur du cinéaste américain, Brian De Palma :