Prostitution à Lyon : un arrêté préfectoral interdit les camionnettes dans le quartier de Gerland

Ce que redoutaient les prostituées du quartier de Gerland à Lyon est arrivé : un arrêté préfectoral leur interdit désormais de stationner avec leurs camionnettes dans une vingtaine de rues du quartier.

"C'est l'un des pires scénarios qui pouvait se produire..." Animateur de l'association Cabiria qui soutient les prostituées, Antoine Baudry est désabusé. Un arrêté préfectoral a été publié ce mercredi 5 mai au matin : les camionnettes de prostituées ne peuvent désormais plus stationner aux abords du stade de Gerland, dans le 7ème arrondissement de Lyon.

L'arrêté anti-stationnement précise que "les activités de prostitution exercées en camionnettes, dont le nombre atteint plus d'une centaine de véhicules en stationnement sur la voie publique (...) entraînent une dégradation des conditions sanitaires (...) et depuis plusieurs mois une augmentation des faits de violence, de vol, de dégradations de véhicules et d'agressions (...). Ces activités de prostitution (...) portent désormais une atteinte manifeste à la tranquillité publique".

En conséquence, le stationnement des camionnettes concernées est dorénavant interdit dans un vaste périmètre d'une vingtaine de rues autour du Matmut Stadium, du parc de Gerland et de la plaine des jeux. 

"La Préfecture nous avait assuré qu'elle nous préviendrait quelques jours avant la publication de l'arrêté, pour qu'on puisse préparer le départ avec les femmes, les informer et qu'elles trouvent une autre solution" déplore Antoine Baudry. "Nous sommes évidemment très inquiets pour la suite".

Dans un communiqué, la Préfecture souhaite rappeler le travail de prévention et d'accompagnement social, sanitaire, juridique et d'insertion professionnelle entrepris avec l'appui de deux associations agréées par l’État : l'Amicale du Nid 69 et le Mouvement du Nid 69. "Depuis la mise en œuvre fin 2018 de la « commission départementale de lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite d’être humains », 70 personnes ont pu bénéficier d'un parcours de sortie de la prostitution. 82% des personnes sorties sont en emploi, soustraites à l'emprise des réseaux qui les exploitent".

Le 21 avril dernier lors d’un rassemblement à Gerland, des travailleuses du sexe avaient manifesté leur inquiétude face à la perspective d'une évacuation forcée. La plupart d'entre elles craignaient une précarisation accrue de leur situation.

En prévision de la Coupe du Monde de rugby 2023

Outre l'évocation du trouble à l'ordre public, les plaintes des riverains ne sont sans doute pas étrangères à cette décision. Début novembre, une pétition contre la présence des camionnettes de prostituées dans le quartier avait été lancée sur les réseaux sociaux, rassemblant plus de 3 400 signatures. Chaque mercredi, près de 800 enfants s'entraînent sur la plaine des jeux, à proximité immédiate des camionnettes.

Sans compter la perspective de la Coupe du Monde de rugby l'été prochain, puisque certaines équipes, dont les All Blacks néozélandais auront leur camp de base à Gerland. Les Jeux Olympiques de 2024 justifieraient aussi ce départ forcé des prostituées de Gerland, qui n'ont pour l'instant pas réagi publiquement à la décision préfectorale.

L'arrêté court jusqu'au 31 octobre 2023 et pourra être reconduit. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité