• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Région : CANOL dénonce un marché passé avec le tournoi de tennis de Lyon

L'association estime que l'argent public n'a pas été dépensé de manière justifiée. / © F3RA
L'association estime que l'argent public n'a pas été dépensé de manière justifiée. / © F3RA

L'association de contribuables du Lyonnais demande l'annulation d'une dépense de 470 000 euros du Conseil régional auprès de l'Open Parc, le nouveau tournoi de tennis qui se déroule depuis le 20 mai au Parc de la Tête d'or. Sur la note : 1900 places pour assister aux matchs et une loge privative.

Par Sandra Méallier

CANOL s'appuie sur un précédent succès : en août 2010, le tribunal administratif avait annulé un marché public de même nature quoique moins important : l’achat de places de matchs pour le Grand Prix de Tennis de Lyon (notamment 36 places en loge VIP au sein du «village du Grand Prix») par le Conseil Général du Rhône pour un montant de 128 324 €.

Cette fois, l'association parle de 470 000 euros pour des encarts publicitaires aux couleurs de la Région, 1900 places de matchs, une loge privative, et un pavillon de 20 places avec restauration midi et soir. 

Un précédent avec le Conseil général du Rhône

Les conditions de ce sponsoring de l'Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes - nouveau tournoi de tennis lancé par Jo-Wilfried Tsonga - apparaissent illégales à CANOL qui entend porter l'affaire devant le Tribunal administratif dans les prochains jours.

Ces contribuables sourcilleux espèrent avoir à nouveau gain de cause : en 2010, le tribunal avait considéré que le Conseil Général avait gravement manqué à ses obligations d’acheteur public :
- en ne procédant à aucune évaluation préalable de ses besoins dans le domaine des achats de places comme l’exige le code des marchés publics;
- en ne prévoyant pas l’affectation des places à un usage déterminé;
- en ne démontrant pas que ces dépenses étaient justifiées par l’intérêt général.

En toute transparence

De son côté, l'exécutif du Conseil régional réfute les accusations des militants associatifs, estimant les dépenses totalement justifiées et les procédures tout à fait respectées.

Le partenariat de la collectivité irait de soi sur un événement de cette ampleur - un tournoi ATP - excellent pour le rayonnement de la région. Par ailleurs, il serait possible de vérifier, en toute transparence, à qui les places achetées ont été attribuées, notamment à des clubs de tennis de la région.

Un marché entre Région et tournoi de tennis de Lyon épinglé par la CANOL
En interview : Michel Vergnaud, Vice-pdt de CANOL (Association des contribuables actifs lyonnais) ; Etienne Blanc, Vice-pdt Région Auvergne Rhône-Alpes. - France 3 Rhône-Alpes - Benjamin Métral, Arnaud Jacques

 

Sur le même sujet

Non au compteur Linky

Les + Lus