Les révoltés du compteur Linky : l'exemple de Sain-Bel, dans le Rhône

Depuis son lancement en 2015, le compteur Linky ne cesse de susciter des craintes dans une partie de la population. Certaines communes ont même tenté d'en refuser l'installation sur leur territoire. C'est le cas de Sain-Bel (Rhône). Serge Rivron, adjoint au maire, est l'invité du 12/13 Rhône-Alpes.

Des particuliers et des communes opposés aux compteurs Linky - C'est le cas à Sain-Bel, dans le Rhône
Des particuliers et des communes opposés aux compteurs Linky - C'est le cas à Sain-Bel, dans le Rhône © MAXPPP

Des communes opposées à la pose de compteurs Linky


A plusieurs reprises, des particuliers ou des communes ont refusé que des compteurs Linky soient installés sans leur accord. Certaines communes n'hésitent pas à porter l'affaire devant les tribunaux. C'est notamment le cas de la commune de Sain Bel dans le Rhône. A Sain-Bel, dans le Rhône, le maire avait pris en juillet dernier, un arrêté permettant à ses habitants de refuser l'installation d'un compteur Linky chez eux, qu'ils soient propriétaires ou locataires. Le tribunal administratif de Lyon vient de lui donner tort.La justice a suspendu l'arrêté municipal de Sain-Bel le 4 octobre, jusqu’à ce qu’il soit statué au fond sur la légalité de la décision.

Serge Rivron, adjoint au maire de Sain-Bel (Rhône) est l'invité du 12/13 Rhône-Alpes 
durée de la vidéo: 04 min 15
Les révoltés du compteur Linky : l'exemple de Sain-Bel, dans le Rhône ©France 3 RA

Ce compteur dernière génération permet au distributeur d'électricité de limiter la puissance ou de couper l'électricité à distance. Selon ses détracteurs, il suscite des inquiétudes sur l'exposition aux champs électromagnétiques et le respect de la vie privée. L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a jugé que le risque d'exposition aux champs électromagnétiques était faible. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) veille quant à elle à ce que les données de consommation détaillées ne soient pas collectées sans l'accord de l'usager.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société l'invité du jt à l'antenne vos rendez-vous énergie environnement