SFR lourdement condamnée pour destruction abusive d’emplois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sandra Méallier
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

La Cour d’Appel de Grenoble a rendu, jeudi, un arrêt contre le groupe SFR. L'opérateur est condamné à verser plusieurs dizaines de milliers d’euros à chacun des 122 ex-salariés du site de Lyon pour avoir violé ses engagements en matière de maintien des emplois.

Les salariés doivent être indemnisés en réparation de la perte de chance de conserver un emploi au sein du groupe.

En 2006, l'employeur avait signé un accord de gestion prévisonnelle de l'emploi garantissant la pérennité des postes sur 3 ans. Il avait pourtant cédé ses centres d'appel à deux sociétés qui ont alors procédé à des plans sociaux. 

Pour mémoire, SFR était poursuivi concernant 1800 salariés des centres d'appels de Toulouse, Poitiers et Lyon.

Après une première condamanation par la Cour d'Appel de Toulouse et une sanction infligée par la Cour de Cassation en juin 2014, la Cour d'Appel de Grenoble condamne à nouveau cette société validant définitivement le postulat selon lequel la Société SFR a bien détruit près de 2000 emplois au mépris de ses engagements.



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.