Studio3. le groupe lyonnais Parhélie donne envie de faire la fête

Le Lyonnais Olivier Didone propose un projet musical fédérateur. Parhélie est un groupe aux dimensions variables et à l’éclectisme musical rock, funk, jazzy.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L’histoire de ce projet, Parhélie est né il y a trois ans. On parle de projet plus que de groupe car cette aventure est à dimensions variables. Dimensions variables mais un point central, Olivier Didone, chanteur à la voix souple et multiple. Cette  facilité vocale lui donne la possibilité de se promener sur de nombreux terrains musicaux.

Cet auteur, compositeur, interprète, autodidacte a su s’entourer au mieux pour composer et enregistrer un album sous ce nom de Parhélie. Excusez du peu, enregistrement au studio de la grande armée à Paris, là où tous les grands noms de la chanson française et du rock international  sont passés ou presque (Mick Jagger, Kanye West, Calogéro, Woodkid, Etienne Daho ou Matt Pokora…). 

Une affiche de prestige pour l'album

L’un de ses associés et amis Ludovic Tartavel  a réalisé l’album et a fait jouer son carnet d’adresse pour sa réalisation. C’est ainsi que l’on retrouve : Ludovic Louis (Lenny Kravitz…) : Trompette, Yannick Soccal (Véronique Sanson, Christophe Maé…) : Saxophones, Bertrand Luzignant (Electro Deluxe, C2C…) : Trombone , Yacha Berdah (Ibrahim Maalouf, Bigre…) : Arrangements, cuivres, basse, guitare et clavier sur Hang On, Franck Bedez (Les Vieilles Canailles, The Voice Kid…) : Basse,  Philippe Meunier (Noir Houblon, Walnut Groove…) : Guitares, Richard Giordano: Arrangements Electro (DJ) sur Choups et Sad Man.

Et cela s’entend sur les titres aux styles variés mais aux dominantes jazz, funk, soul. Du bon groove et de la fête qui swinguent sur les 10 titres. Evidemment après le studio il faut passer au live. Olivier Didone en habitué de la scène depuis de nombreuses années sait adapter en souplesse le répertoire. La formule de Parhélie est donc à dimension variable.

En voici un bel échantillon pour #studio3 avec trois titres. 

But I Know. L’un des titres phare de l’album. Très funk. Chanson sur la volonté de « se lâcher » pour se donner les moyens de faire ce que l’on a envie. En tout cas se donner au moins envie de danser sur ce titre.

With Or Not. Olivier pose la question : dans une relation à deux, donne-t-on tout ou non ? Avec ou sans ? En tout cas avec plaisir pour ce qui est de l’écoute du titre.

Teacher In My Mind. Une dédicace du chanteur à la demoiselle qu’il porte dans son cœur. Douceur, aigus dans la voix et velours au saxo, en version acoustique.

Olivier Didone, chant et guitare, Philippe Meunier guitare et chœur, Cédric San Juan batterie, Antoine Bost saxophone.

Faites connaissance avec le groupe Parhélie