Tableau de Monet aspergé de soupe : deux militantes jugées à Lyon le 21 mai

Deux militantes écologistes qui avaient jeté de la soupe sur une toile vitrée de Monet au musée des beaux-arts de Lyon, sont convoquées devant la justice pour "dégradation de biens culturels".

Le 10 février 2023, deux militantes de Riposte alimentaire avaient aspergé le tableau de Claude Monet, Le Printemps, selon une vidéo diffusée par le mouvement écologiste. Elles seront jugées le 21 mai devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Le musée des Beaux-Arts de Lyon avait dénoncé un acte de vandalisme et porté plainte. Des dégâts ont été constatés sur le cadre, mais pas sur la toile qui était "vitrée", selon le musée.

Cette association écologiste avait déjà revendiqué une action similaire contre la Joconde au musée du Louvre à Paris. Depuis l'automne 2022, en Europe principalement, des militants de la cause environnementale ont multiplié les actions visant des œuvres d'art pour alerter l'opinion publique sur le réchauffement climatique.


Ils ont par exemple collé leurs mains sur une peinture de Goya à Madrid, projeté de la soupe à la tomate sur les "Tournesols" de Van Gogh à Londres et étalé de la purée de pommes de terre sur un chef-d'œuvre de Claude Monet à Potsdam, près de Berlin.