Témoignage. Mâchoire fracturée mais une détermination renforcée, “N” a été Victime d'un tir de LBD à Lyon

Témoignage. Mâchoire fracturée mais une détermination renforcée, "N" a été Victime d'un tir de LBD à Lyon / © FTV
Témoignage. Mâchoire fracturée mais une détermination renforcée, "N" a été Victime d'un tir de LBD à Lyon / © FTV

"J'ai ressenti un choc énorme au moment où ça s'est passé", celui que l'on nommera par une initiatile "N" a tout juste 16 ans, il a reçu un tir de LBD en marge de la manifestation des Gilets Jaunes à Lyon. Bilan : une mâchoire fracturée, mais une détermination renforcée. 

Par Yannick Kusy

Le jeune homme que l'on va appeler "N" aurait reçu un tir de LBD, utilisé par les forces de l'ordre samedi 7 mars en marge de la manifestation des Gilets Jaunes à Lyon. Ce jeune militant pour le climat a été blessé au visage, double fracture de la mâchoire. Il a été opéré ce lundi 9 mars. Une plainte doit être déposée. Une enquête a été ouverte. L'inspection générale de la police nationale a été saisie. Très choqués, ses parents soutiennent la démarche de leur fils.

On est passés tout près du drame

"N" a bien voulu témoigner: 

"Au moment où ça s'est produit, j'ai ressenti un énorme choc! Je me suis tout de suite tourné vers mon ami qui m'accompagnait et je lui ai que j'avais pris un tir de LBD. Je ne sais pas pourquoi mais je le savais, j'avais vu le policer qui me visait avant mais je ne sais pas pourquoi je n'ai rien fait", N se repasse la scène mais ne trouve toujours pas de réponse à ses questions. Il est encore sonné. Il poursuit "j'ai tout de suite enlevé le tour de cou que j'avais pour me protéger des bombes lacrymogène et j'ai commencé à cracher du sage partout par terre."

"Les gens qui m'entouraient ont rapidement appelé les médics (NDLR: groupe de soigneurs bénévoles pendant les manifestations des Gilets Jaunes)  ils sont arrivés et m'ont directement pris en charge." A ce moment-là, N est sur la place Bellecour dans le 2ème arrondissement de Lyon. "On a dû partir vite avec mon ami, parce que les policiers ont gazé dans notre direction, on s'est donc déplacés tant bien que mal. Ceux qui m'ont pris en charge ne pouvaient pas faire grand-chose, je crachais du sang, ils ne pouvaient que me rincer  la bouche, me rassurer et le dire que ça allait aller."

Je n'arrive pas à me rendre compte de ce qui s'est passé

"J'avais déjà vu des images de personnes blessées, à saigner suite à un tir de LBD, mais je n'arrive pas à me dire que cette fois c'est à moi que c'est arrivé. Ce n'est pas possible que ça m'arrive à moi."

Je n'ai rien fait et je ne comprends pas toute cette violence qu'i m'est tombée dessus

N est un jeune militant pour l'environnement "Je vais continuer à militer! J'ai le sentiment qu'on a voulu me dire comme ça tu ne diras plus rien, je te casse la bouche et tu te tais. Mais non! Je ne vais pas me taire et je vais continuer à me battre et je n'arrêterai pas de me battre." 
 

Sur le même sujet

Les + Lus