• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Top 14 - Lyon s'impose à domicile sur le Racing 92

La joie de Seru Noa Nakaitaci (LOU) qui vient de marquer un essai au cours du match entre le LOU et le Racing 92 au stade de Gerland à Lyon et comptant pour la quinzième journée du TOP 14 de Rugby. 26/01/2019 / © Maxppp
La joie de Seru Noa Nakaitaci (LOU) qui vient de marquer un essai au cours du match entre le LOU et le Racing 92 au stade de Gerland à Lyon et comptant pour la quinzième journée du TOP 14 de Rugby. 26/01/2019 / © Maxppp

Samedi 26 janvier, Lyon a aligné une troisième victoire de suite en Top 14, 32-11 face au Racing 92 à domicile, lors de la 15e journée. Le LOU prend ainsi une petite avance sur les Franciliens dans la course à la qualification.

Par DM (avec AFP)

A l'occasion de la 15e journée du Championnat de France Top 14 de rugby, le LOU s'est imposé sur le Racing. Lyon, toujours invaincu à domicile, s'est facilement imposé (32-11) face au Racing samedi 26 janvier à Gerland. Les Lyonnais ont décroché un troisième succès d'affilée. Le LOU (4e, 44 pts), vainqueur à Montpellier (25-14) puis d'Agen (52-20), devance désormais de quatre points le Racing (6e), battu à l'extérieur pour la troisième fois de suite.

Diminués par des absences au poste de pilier droit et en troisième ligne, les Ciel et Blanc, déjà battus dans les Hauts-de-Seine lors de la phase aller (19-13), ont été distancés entre la fin de première période et le début de seconde.

Malgré une quinzaine d'absents sur blessure, les Lyonnais se sont montrés plus réguliers et consistants que le Racing, également diminué par des indisponibilités, les joueurs retenus en sélection, et la récente retraite de Pat Lambie. Les locaux, qui fêtaient les deux ans de leur emménagement dans le stade de Gerland, ont mis trente minutes pour prendre la mesure d'un adversaire très indiscipliné. Par la suite, ils ont plié la rencontre en dix minutes, avant et après la mi-temps.

Deux essais de l'ailier, Noa Nakaitaci (38) et du centre, Pierre-Louis Barassi (45) et deux pénalités de l'ouvreur, Jonathan Wisniewski, ont permis à Lyon de s'envoler au score (29-6, 45).

Venus avec leur jeune garde, le flanker, Ibrahim Diallo, et le pilier droit, Georges-Henri Colombe, qui honoraient leur première titularisation, les Franciliens ont ensuite mis la main sur le ballon en seconde période.  Le troisième ligne centre, Antonie Claassen a quand même inscrit l'essai de l'espoir (27-11, 52), mais le LOU a serré les rangs en défense, à l'image de Dylan Cretin, qui a empêché Colombe de filer à l'essai (66). 
Le Racing pourra toujours se consoler en ayant empêché Lyon de prendre le bonus offensif, ce que les Lyonnais avaient réussi à faire lors de leurs cinq dernières sorties à domicile.
 

Sur le même sujet

Haute-Loire : il faut sauver le busard cendré

Les + Lus