Tribunal de l'Eglise de Lyon : Bernard Preynat devra indemniser 21 victimes

Les détails ne sont pas connus, mais dans un communiqué du diosèce de Lyon, le tribunal ecclésiastique ouvre la voie à l'indemnisation de 21 victimes de Bernard Preynat. L'ancien prêtre a été condamné, le 16 mars 2020, à 5 ans de prison ferme pour des agressions sexuelles sur de jeunes scouts.

Dessin de presse de Bernard Preynat réalisé lors de son procès devant le tribunal correctionnel de Lyon en janvier 2020.
Dessin de presse de Bernard Preynat réalisé lors de son procès devant le tribunal correctionnel de Lyon en janvier 2020. © C. Busti
Les victimes de Bernard Preynat sont dans l'attente d'un courrier, détaillant pour chacune d'entre elles, "les sentences rendues par le tribunal de l'Eglise de Lyon", réuni le 28 mai 2020.
Dans un communiqué, le diosèce de Lyon n'en dit guère plus. Si ce n'est que le tribunal ecclésiastique a été sollicité par 21 personnes. Toutes sont reconnues comme victimes de l'ancien prêtre Bernard Preynat. Tous sont des anciens scouts agressés sexuellement entre 1971 et 1991, réclamant réparation du préjudice subi.
    

Il reviendra à Bernard Preynat d'indemniser ses victimes, a précisé un porte-parole du diocèse de Lyon. Toutes les victimes seront indemnisées à terme, a-t-on souligné de même source, évoquant un "délai plus ou moins long" pour celles qui auraient "une autre procédure (civile) en cours" contre Bernard Preynat. (AFP)

 

Indemnisation suspendue à la justice de l'Etat pour 10 des 21 victimes ?


Pierre-Emmanuel Germain-Thill est l'une des victimes de Bernard Preynat. Comme toutes les autres, il attend le courrier faisant état de la "sentence" du tribunal de l'Eglise de Lyon le concernant. Mais il a reçu un appel de son avocat ecclésiastique, un message indiquant que sa demande d'indemnisation serait considérée, une fois la procédure civile arrivée à terme.

"Ils font encore trainer. Ils nous font tourner en bourrique depuis 2016", déplore Pierre-Emmanuel. Dix victimes seraient encore engagées dans cette procédure au civil contre Bernard Preynat. L'ancien prêtre de Sainte-Foy-lès-Lyon a fait appel de sa condamnation à cinq ans de prison ferme pour des agressions sexuelles commises sur de jeunes scouts au sein du diocèse lyonnais. Un jugement rendu le 16 mars 2020 par le tribunal correctionnel de Lyon.
 



Quel montant d'indemnisation ? Il faut attendre la réception des courriers envoyés aux victimes pour le savoir. Pierre-Emmanuel Germain Thill explique que, faute d'antécédents en France, chacun a formulé sa demande au regard du préjudice subi, "au regard de 15 à 30 ans de vie gâchée ou perdue".
 

Si la question, c'est de faire miroiter à des victimes qu'elles vont avoir une réparation financière qui finalement ne leur sera pas payée, tout en s'excluant complètement de sa propre responsabilité, ce n'est plus de la maladresse, c'est un peu pervers comme démarche, estime François Devaux.


Selon l'AFP, c'est Bernard Preynat qui devra indemniser ses victimes. "Une indemnisation financière que vraisemblablement, il ne pourra pas payer", a réagi dimanche 31 mai sur Franceinfo François Devaux, le président de l'association La parole libérée.
" Selon lui, "le diocèse a une vraie et lourde responsabilité" dans cette affaire.


En juillet 2019, après un procès canonique, Bernard Preynat a perdu sa qualité de prêtre.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société justice pédophilie faits divers