Des trottinettes électriques en libre-service ont débarqué à Lyon

Les trottinettes électriques en libre-service envahissent les trottoirs, un appel au boycott est lancé / © R.Gardette
Les trottinettes électriques en libre-service envahissent les trottoirs, un appel au boycott est lancé / © R.Gardette

Les trottinettes électriques en libre-service ont débarqué à Lyon fin septembre. De couleur verte fluo, elles ont été déployées dans les neuf arrondissements et à Villeurbanne. Elles sont disponibles via une appli mobile. Les petites trottinettes vertes vont-elles détrôner les traditionnels vélos ?

Par Dolores Mazzola

Un service de trottinettes électriques en libre service à Lyon


Des trottinettes en libre service dans Lyon et Villeurbanne grâce à une application mobile. La marque californienne Lime s'implante dans la Métropole lyonnaise. Les trottinettes sont géolocalisables grâce à l'application. Ces trottinettes électriques en libre-service sont faciles à repérer avec leurs couleurs vert fluo, noire et blanche. Pour les emprunter, il suffit de scanner le QR code fixé sur le guidon à l'aide de son smartphone pour le débloquer. Lorsque l'utilisateur a terminé sa course, il peut déposer la trottinette où il le souhaite. 

Ces trottinettes électriques peuvent rouler jusqu'à 24 km/h. Leur autonomie leur permet de parcourir 50 kilomètres. Chaque soir, elles sont rechargées pour être utilisées le lendemain. Le coût :  un euro par location puis quinze centimes par minute d'utilisation. Ces engins vont-ils devenir des concurrents sérieux pour les Vélo'v ou Indigo Weel? 
 

La trottinette électrique, un mode de déplacement dans le vent


Le marché des engins de déplacement personnel (EDP), trottinettes, gyropodes et autres hoverboards, a progressé de 57% en valeur en 2017 et devrait croître à nouveau de 32% cette année. La raison du succès : ces engins semblent répondre à un réel besoin de mobilité, selon les professionnels. Ils constituent des solutions alternatives à la voiture ou aux transports en commun pour les déplacements du quotidien.

Le marché est notamment boosté par l'essor de la trottinette électrique, selon une étude publiée ce jeudi 18 octobre. Le marché a bondi de 134 millions d'euros en 2016 à 210 millions en 2017 et devrait atteindre près de 277 millions en 2018, selon le baromètre de la Fédération des professionnels de la micro-mobilité (FP2M) et de l'agence de prospective Smart Mobility Lab. En volume, on est passé de 1,28 à 1,73 millions d'engins entre 2016 et 2017 (+35%), avec une hausse de 232% pour l'électrique.

Mais l'électrique va-t-il détrôner le mécanique ? Selon les auteurs de l'étude, les engins mécaniques, "de par leur historique et nombre d'unités vendues, restent le moyen le plus exploité". Ils restent très appréciés car très intermodal et très accessible en prix. Un EDP mécanique vaut 80 euros en moyenne, contre 676 euros pour un EDP électrique.


Il s'est vendu 1,33 million de trottinettes mécaniques en France en 2017, pour 76 millions d'euros. Les 101.819 trottinettes électriques écoulées l'an dernier valaient presque autant, 62,9 millions d'euros. Suivaient les hoverboards (292.000 unités, pour 51 millions d'euros), les gyropodes (2.400 unités, 2,5 millions) et les gyroroues (3.500 unités, 2,3 millions).
 

La trottinette : un moyen de déplacement pratique mais qui n'est pas sans danger. Selon le ministère de l’Intérieur, près de 284 personnes ont été blessées et 5 ont été tuées en trottinette et en rollers l'an dernier. Casques et assurances s'imposent... 

Sur le même sujet

Gérard Collomb sur la candidature à la Métropole de David Kimelfeld

Les + Lus