Une centaine de personnes se sont rassemblées, vendredi 5 juillet, devant la Maison des avocats de Lyon en soutien à la centaine d'avocats désignés comme des personnes "à éliminer" dans un article d'un site d'extrême droite.

Une centaine de personnes se sont rassemblées, vendredi 5 juillet à midi, devant la Maison des avocats de Lyon en soutien à la centaine d'avocats désignés comme des personnes "à éliminer" dans un article d'un site d'extrême droite, publié le 3 juillet.

La veille, ils avaient tous signé une tribune contre l'extrême droite, publiée par l'hebdomadaire Marianne, dans laquelle ils déclaraient se constituer "en brigade du droit contre le Rassemblement national".

L'article du média d'extrême droite dresse la liste de leurs noms et désigne ces avocats comme des "pourritures". "À envoyer dans un fossé ou dans un stade, ces avocats déclarent déjà ne pas respecter le verdict des urnes en cas de victoire du RN", menace l'article, accompagné de l'image d'une guillotine.

Lire aussi. "Nous sommes dans une amnésie collective" : une historienne analyse la montée de l'extrême droite

durée de la vidéo : 00h00mn45s
Une centaine de personnes se sont rassemblées, vendredi 5 juillet, devant la Maison des avocats de Lyon en soutien à la centaine d'avocats désignés comme des personnes "à éliminer" dans un article d'un site d'extrême droite. ©Fatima Bouyablane / France Télévisions

Un appel à "neutraliser" des avocats

"Bien entendu, ce ne sont pas les seuls, c'est la grande majorité des avocats qu'il est nécessaire de neutraliser", poursuit le média, qui appelle à "remettre les choses en ordre". Une plainte pour menace de mort a été déposée auprès du parquet de Paris.

Ce vendredi, devant la Maison des avocats de Lyon, la vice-bâtonnière du barreau de Lyon a affirmé que "c'est la profession tout entière qui, portant la robe matérialisant le corps uni des avocats de France et du monde, est attaquée".

Et d'affirmer : "L'exercice de la profession d'avocat sans contrainte, sans menace, sans intimidation d'aucune sorte est un pilier de l'Etat de droit. Nous ne nous laisserons pas faire." Sa prise de parole a été suivie de longs applaudissements. Dans le rassemblement se trouvaient une majorité d'avocats qui avaient revêtu leur robe.

La liste publiée pointe du doigt des avocats des barreaux de Paris, Montpellier, Caen, Strasbourg ou encore Grasse. Elle ne désigne aucun avocat du barreau de Lyon.

"Nous ne céderons pas"

Le 4 juillet, le ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, lui-même avocat, a condamné la publication d'extrême droite sur le réseau X. "Ceux qui veulent la mort de nos libertés commencent toujours par s’en prendre aux avocats", a-t-il déclaré.

"Nous ne céderons pas à leurs intimidations et nous n’abandonnerons pas nos combats", a affirmé le Syndicat des avocats de France sur X, déclarant que la publication de cette liste est un "rappel qu'il est plus que jamais nécessaire de faire barrage" à l'extrême droite.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité