"Elle m'a tout de suite reconnu", Rémy perd sa chienne et la retrouve un an après à des milliers de kilomètres

En janvier 2023, Rémy part pour un périple, à vélo, avec une remorque et sa chienne Raïka. Une route qui doit le mener vers le sud de l'Europe. Le 7 avril 2023, son Border Collie disparaît. Désespéré, il rentre en France. Un an après, jour pour jour, il est appelé. Sa chienne a été retrouvée, en Serbie.

"Dites bien que le puçage des chiens est important pour protéger nos animaux et responsabiliser leurs propriétaires". Rémy a retenu plusieurs leçons de son aventure. Il a finalement retrouvé, un an après l'avoir perdue, sa petite chienne, Raïka ce 7 avril dernier, après avoir remué ciel et terre pour la retrouver.

 Des nuits à la belle étoile

Tout commence en janvier 2023. Rémy a bien préparé son voyage qu'il effectuera à vélo. Il part avec sa petite chienne, une jeune Border Collie, d'un an. Il a fabriqué une remorque à partir de matériaux recyclés. Les sacoches sont des bidons, étanches. Il part "en mode routard", pas d'hôtel réservé, "on dormait sous la voûte céleste".

Destination le soleil. D'abord le sud de la France, l'Italie, la Slovénie, la Croatie, l'Albanie. "Des gens accueillants, des paysages magnifiques. Sur mon vélo, j'ai écrit Alban, I love you".

"J'ai paniqué"

Le 7 avril, il arrive près de la Turquie, en Grèce, "à cent mètres de la frontière, on fait une pause. Un premier chien nous attaque puis un deuxième. Ils courent après Raïka. J'ai paniqué, elle a eu peur. Maintenant, je me dis que je n'aurai pas dû. Ce que je retiens, dans ces moments-là, c'est de garder son calme".

La chienne s'est enfuie, elle est partie. Il l'appelle, siffle pour la faire revenir. Seul le silence lui répond. Il va rester plusieurs jours sur place, interroger les passants, interpeller tous ceux qui auraient pu croiser Raïka. La solidarité s'organise autour du jeune français dont la chienne a disparu. Un homme lance un appel sur les réseaux sociaux. Mais rien. "Au bout d'un mois, j'ai cessé les recherches".

Rémy est "au bout de sa vie", selon son frère. Dépité, il rentre en France. "C'était la plus dure épreuve de ma vie. De laisser mon vélo, ce n'était déjà pas facile, mais repartir sans ma chienne !"

Il sait que, là-bas, on se mobilise encore. Des personnes lui envoient des messages. Il ne perd pas espoir.

Un an après, à des milliers de kilomètres

Et puis, il y a ce coup de téléphone, le 7 avril dernier. Un an, jour pour jour, après la disparition de Raïka. On lui explique que la puce a été lue par les services d'un refuge en Serbie. On a retrouvé son contact grâce aux messages laissés sur internet et aux affiches placardées sur place. Comme autant de bouteilles à la mer. L'une est revenue sur le rivage. Raïka va bien. 

C'est une vraie aventure humaine et collective. Je ne remercierai jamais assez ceux qui ont tout fait pour elle et pour moi. Je n'ai pas les mots. C'est une expérience exceptionnelle.

Rémy Dargere

Les retrouvailles

Sitôt la nouvelle connue, Rémy repart en voiture cette fois, direction la Serbie. Il retrouve Raïka. "J'ai sifflé comme à mon habitude, elle m'a tout de suite reconnu, elle m'a sauté au cou. Elle courait, elle sautait. Elle exprimait sa joie." La petite chienne aurait parcouru environ 1000 km. "Elle avait pris le chemin du retour apparemment" d'après Rémy.

En ce mois d'avril, Rémy est rentré chez lui, en région lyonnaise. À dix kilomètres du domicile familial, du côté de l'Arbresle, Rémy explique que Raïka a reconnu les lieux.

De nouveaux projets

"Elle a fait la rencontre de sa presque petite sœur". Dans l'attente de l'heureux dénouement, Rémy a adopté une autre chienne, Kaya, un autre Border Collie. Il a acheté deux vélos d'occasion, "dans l'idée de fabriquer un triporteur, un tricycle camping-car", explique-t-il. Il espère pouvoir repartir à l'aventure avec ses deux chiennes. Il aimerait surtout retourner en Grèce "pour présenter Raïka, la chienne qu'ils ont aidée, sans la connaître".

Dans l'immédiat, il se lance dans une randonnée, de trois ou quatre jours, pour apprendre à voyager à trois et profiter de Raïka et Kaya. "Et passer voir des copains". Amoureux de la nature et respectueux des animaux, Rémy est aussi un être sociable.