L'universitaire lyonnais Tuna Altinel acquitté par la justice turque

L’enseignant-chercheur de l’Université Lyon 1, Tuna Altinel, poursuivi en Turquie pour propagande terroriste a été acquitté ce vendredi après-midi par le tribunal de Balikesir. Une grande victoire pour ce militant de la liberté d'expression.

Le comité de soutien de Tuna Altinel réuni devant le tribunal de Balikesir ce vendredi.
Le comité de soutien de Tuna Altinel réuni devant le tribunal de Balikesir ce vendredi. © Valérie Benais, F3RA
Joie, applaudissements, sourires et soulagement, à la sortie de la salle d'audience... La nouvelle de son acquittement a été accueillie avec bonheur par les soutiens de Tuna Altinel qui l'avait accompagné jusqu'aux portes du tribunal.

Avant le début de l’audience, à deux pas du palais de justice de Balikesir, à 300 km au sud-est d’Istanbul, une cinquantaine de personnes s’était rassemblée autour du mathématicien pour demander son acquittement et défendre la liberté d’expression en Turquie.
Le mathématicien et son comité de soutien n'avaient pas hésité à se faire entendre devant le tribunal.
Le mathématicien et son comité de soutien n'avaient pas hésité à se faire entendre devant le tribunal. © Valérie Benais, F3RA

Le mathématicien turc est bloqué dans son pays depuis plus de 9 mois. Il a été privé de son passeport à son arrivée à l’aéroport d’Istanbul en avril 2019, alors qu’il était venu rendre visite à ses proches.

Il était accusé dans un premier temps d’appartenir à une organisation terroriste pour avoir participé, en février 2019, à Villeurbanne, à une réunion publique sur le massacre de Cizre, organisée par une amicale kurde, ce qui lui a valu de passer 81 jours en prison.
En novembre dernier, les faits avaient été requalifiés en propagande.

Un combat pour la liberté d’expression

Tôt ce matin, Tuna Altinel a retrouvé sur la place Taksim, au cœur d’Istanbul, des militants des droits de l’homme, des proches et plusieurs mathématiciens de renommée internationale qui ont fait le déplacement pour venir le soutenir.

« Quand on est entouré, on se sent fort, c’est le sentiment que j’ai aujourd’hui » dit-il. « J’espère que l’état turc évitera de commettre une erreur judiciaire volontaire » avait déclaré Adrien Deloro, maître de conférence à l’institut de mathématiques de Jussieu et observateur pour plusieurs sociétés savantes dont la renommée European Mathematical Society. « Ces accusations sont du pur délire ».

Tuna Altinel attend désormais que son passeport lui soit restitué afin de revenir en France et de reprendre sa vie d'enseignant à Lyon. En moins d'un an, il est devenu le symbole d’un combat pour la liberté d’expression et la démocratie dans son pays natal.
 
durée de la vidéo: 03 min 14
L'universitaire lyonnais Tuna Altinel acquitté par la justice turque ©France 3 RA

 
L'Université Lyon 1 se félicite de cet épilogue judiciaire
Dans un communiqué publié ce vendredi, en fin d'après-midi, la présidence de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et la direction du CNRS font savoir qu'elles "se réjouissent de l’acquittement de Tuna Altinel qui est une grande victoire pour la liberté d’expression."

Les deux institutions rappellent que la défense de Tuna Altinel a été renforcée par Me Baptiste Bonnet, avocat et professeur de Droit, "dans le cadre de la protection fonctionnelle de l’Université Claude Bernard Lyon 1". Sa libération "est aussi le fruit de la mobilisation de l'ensemble de la communauté académique, de la pression médiatique nationale et internationale, ainsi que de celle sans faille de son comité de soutien."

"Nous espérons désormais une restitution rapide de son passeport par les autorités turques", conclut la déclaration commune. "Et la communauté d’enseignement supérieur et de recherche a hâte de retrouver prochainement Tuna Altinel à Lyon, pour qu’il puisse reprendre sa vie personnelle et professionnelle avec ses proches, ses collègues et ses étudiants".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société international université éducation