Cet article date de plus de 6 ans

La ville de Lyon a présenté son PPI

Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, a hier présenté la programmation pluriannuelle d’investissements. A savoir: les grands projets que la Ville va mener jusqu’en 2020. Au programme: le maintien d'un investissement de 600 millions mais aussi des économies.
© France 3 RA

Un investissement de 600 millions d'euros

Gérard Collomb a fait le choix de "garder un niveau d'investissement élevé" pour sa ville, malgré la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités. Le montant des investissement est toutefois inférieur à celui du mandat précédent (697 millions de 2009 à 2014) et davantage encore à celui du premier (785 millions de 2002 à 2008).

De grands projets d'habitat et de rénovation urbaine, à l'instar du quartier Confluence (phase 2) et du vaste projet Part-Dieu qui doit redessiner le quartier de la gare, bénéficieront de ces investissements. Le Musée Guimet va être transformé

40 millions d'euros à trouver : des économies et de nouvelles recettes

"Pour maintenir un PPI (plan pluriannuel d'investissement) volontariste", en dépit de la baisse des dotations estimée selon l'équipe municipale à 240 millions d'euros sur le mandat, Gérard Collomb a indiqué que la ville de Lyon mettrait progressivement en place un chapelet de mesures visant à dégager des économies. Elles devraient être réalisées principalement dans le domaine de la culture et du sport, avec en particulier un gel du budget de l'Orchestre National de Lyon et du Théâtre des Célestins, une baisse du budget du Musée des Beaux-Arts et du Musée d'art contemporain et une baisse sensible du financement municipal de l'Olympique lyonnais et du LOU. En 2020, les efforts budgétaires dans le domaine de la culture devraient atteindre sept millions d'euros. La fermeture de deux maisons de retraite, dans le 6e et le 9e arrondissement, est également prévue.

Du côté des recettes...
l'équipe municipale envisage une hausse des impôts de 5%, une hausse de 20% de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires, le renforcement du contrôle des stationnements payants... et aussi une augmentation des tarifs des cantines scolaires, bibliothèques et musées.
durée de la vidéo: 01 min 48
La ville de Lyon présente son PPI

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie