Un Villeurbannais jugé pour avoir enlevé sa fille de 18 mois avant de partir faire le Jihad

Publié le Mis à jour le

Le Villeurbannais Hamza Mandhouj est jugé lundi 5 et mardi 6 mars à Paris pour avoir en 2013 enlevé sa fille de 18 mois avant de partir, avec elle, en Syrie faire le jihad. La mère de la fillette avait alors mené un combat sans relâche pour récupérer sa fille.

Le procès du Villeurbannais Hamza Mandhouj s'ouvre aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Paris. L'homme de 29 ans comparait pour association de malfaiteurs à visée terroriste et soustraction d'enfant par ascendant.

En 2013, Hamza Mandhouj avait enlevé sa fille de 18 mois avant de rejoindre avec elle les rangs du front al-Nosra en Syrie, via la Turquie. La mère de la fillette avait alors mené un combat sans relâche sur le terrain juridique, politique et médiatique afin de récupérer celle qu'elle appelait "la plus jeune otage française". 

Le père d' Assia refusait de la ramener en France, selon son ex-femme, il préférait que "leur fille meurt avec lui en martyr". Il avait demandé plusieurs fois à Mériam Rhaiem de venir les rejoindre dans son combat contre le régime de Bachar al-Assad, ce que la mère de la petite Assia avait toujours refusé. C'est en prétendant avoir changé d'avis et vouloir venir vivre avec eux en Turquie que Mériam Rhaiem a pu donner rendez vous à son ex mari et récupérer sa fille, 10 mois après son enlèvement.

L'homme a été interpellé puis extradé vers la France.


Le point sur la première journée d'audience avec Valérie Benais et Benjamin Métral  :




 Le rappel des faits : 

durée de la vidéo: 01 min 24
Rappel des faits enlevement de la petite Assia