Une Villeurbannaise aspergée d'acide en 2016, son ex-compagnon est jugé à Lyon

© France tv
© France tv

Un homme accusé de "violences ayant entraîné une infimité permanente" comparaît depuis ce mardi matin 22 octobre devant les Assises du Rhône, à Lyon. En août 2016, à Villeurbanne, il aurait agressé son ex-compagne et l'aurait aspergé d'acide sulfurique lui causant des brûlures sur tout le corps.

Par Dolores Mazzola


Les faits remontent à trois ans. En août 2016. Nadia, une habitante de Villeurbanne est agressée chez elle. Son ex-compagnon, avec lequel elle ne vit plus mais avec qui elle entretient des relations houleuses, entre chez elle. Après une dispute et des coups, l'homme l'aurait aspergée d'acide sulfurique. Elle est brûlée au troisième degré sur 30% du corps. Plongée dans un coma artificiel, elle devra subir de nombreuses opérations chirurgicales pour être sauvée.  

C'est son ex-compagnon qui comparaît aujourd'hui devant les assises du Rhône à Lyon. Il est accusé de "violences ayant entraîné une infirmité permanente". L'ancien compagnon de Nadia reconnaît les violences mais refute avoir aspergé d'acide la jeune femme. Récidiviste, il encourt une peine pouvant aller jusqu'à 30 ans de prison. 

Aujourd'hui, Nadia devait faire face à son ancien compagnon pour cette première journée du procès d'assises.
Nadia à son arrivée au 24 colonnes où son agresseur présumé est jugé à partir de ce mardi 22 octobre. / © France tv
Nadia à son arrivée au 24 colonnes où son agresseur présumé est jugé à partir de ce mardi 22 octobre. / © France tv

Une épreuve pour la jeune femme stressée mais combative selon son avocat: "ça fait trois ans qu'elle attend ce procès," a expliqué Me Alexandre Plantevin,"c'est une étape importante dans son processus de reconstruction. Il est important qu'une décision judiciaire dise qu'elle est bien victime et que sa place est bien sur le banc des parties civiles".

Sur le même sujet

Chorale de Roanne/ASVEL : 69-73

Les + Lus