• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les voeux de la Région Auvergne-Rhône-Alpes : L. Wauquiez “caline” à sa façon le patron de la Métropole de Lyon

Le président de Région et le président de la métropole de Lyon s'affichent ensemble et font cause commune lors de la cérémonie des voeux 2019. / © Ph. Bette
Le président de Région et le président de la métropole de Lyon s'affichent ensemble et font cause commune lors de la cérémonie des voeux 2019. / © Ph. Bette

Lors de la cérémonie traditionnelle des voeux, Laurent Wauquiez a partagé la tribune avec David Kimelfeld, le patron LREM de la métropole de Lyon avec qui il s'engage désormais dans le contrat de plan Etat-région 2015/2020. Une alliance dictée par "l'interêt général,malgré les divergences"          

Par Philippe Bette

C'était lundi  "la journée internationale des calins". Avec beaucoup d'humour, Laurent Wauquiez (LR) et son invité, David Kimelfeld (LREM) ont donné la tonalité de la soirée en s'affichant ensemble sur la tribune à l'occasion de la cérémonie des voeux de la Région. Pas d'effusion, non. Mais un rapprochement dicté par l'intérêt avec la signature le jour même d'un avenant au contrat de plan Etat-région 2015/2020, donnant toute sa place à la métropole de Lyon. Un engagement de 870 millions d'euros pour accompagner tous ses projets d'avenir en bonne intelligence avec la Région. 
 

David Kimelfeld et Laurent Wauquiez ont donc décidé de "travailler ensemble dans l'intérêt général des populations et des entreprises". Le patron de la Métropole précisant que cet engagement ne gommerait pas leurs divergences politiques, présentes ou futures, lors des prochaines élections. Le président de Région s'est employé par ailleurs à souligner la volonté des deux parties à privilégier la collaboration "dans un esprit républicain",  sans renoncer à leurs convictions. 

Un plan d'aide aux commercants indépendants 


Un peu plus tard, Laurent Wauquiez n' a pas ménagé la majorité en place en multipliant, sans jamais le citer personnellement, les références hostiles à la politique d'Emmanuel Macron : "Dans notre pays, on oublie les évidences. Commencer à mettre de l'argent de côté. Ne pas gaspiller l'argent public. Alléger le fardeau pour que le pays respire un peu mieux ".
 
Sans jamais citer non plus les gilets jaunes, et pour ne fâcher personne, le président de Région a annoncé un plan de soutien "pour redonner de l'oxygène aux commercants indépendants" malmenés par la crise. "Je ne veux pas, dit -il, que notre Région devienne "un désert de commerces"

Insistant sur les atouts de la région, avec les paysages les plus beaux et les plus préservés d'Europe , il a encore fustigé "l'écologie punitive"et annoncé un plan exceptionnel d'investissement, notamment pour soutenir la filière hydrogène. "Il n'y a pas, dit -il, de fatalité à la dégradation de l'air et de l'eau. Nous ne pouvons pas nous résigner à ce que l'air pur devienne une denrée rare". 

Au tout début de son intervention, Laurent Wauquiez avait aussi tenu à rendre hommage à Marin, pour saluer la bravoure du jeune lyonnais sauvagement agressé en novembre 2016 pour avoir défendu un couple qui s'embrassait dans la rue. Il a annoncé que la Région décernerait chaque année un prix portant son nom et qui viendrait  récompenser "un héros du quotidien".       

        

    


                                 

Sur le même sujet

Cantal : à la découverte du seul élevage de lapins angora d’Auvergne

Les + Lus