Vols à la tire dans les transports en commun lyonnais : toute un famille interpellée

9 membres d'une même famille organisés en réseau criminel et opérant dans les transports en commun lyonnais ont été interpellés lundi 11 janvier. Un appel à la vigilance est adressé aux usagers par les autorités.

Le RAID a interpellé 9 membres d'une même famille organisés en réseau criminel et opérant dans les transports en commun lyonnais lundi 11 janvier.
Le RAID a interpellé 9 membres d'une même famille organisés en réseau criminel et opérant dans les transports en commun lyonnais lundi 11 janvier. © Vincent Michel / Le Mensuel de Rennes

9 membres d'une famille ont été interpellés lundi 11 janvier. Une longue enquête de différents services de police a permis de mettre à jour ce réseau familial qui opérait dans les transports en commun lyonnais.
Cette organisation criminelle mettait en premier plan des jeunes filles chargées des vols et escroqueries dans les transports en commun lyonnais. Elles étaient supervisées par des hommes organisant le  travail» des équipes sur le terrain.

 

Soyez vigilants !

Les autorités appellent les usagers et la population à rester vigilants dans les transports et les lieux publics. Ces bandes extrêmement bien organisées excellent dans ces pratiques de vol. Cette lutte contre la délinquance dans les transports fait partie des priorités ministérielles rappelées par le Ministre de l'Intérieur et le Ministre des Transports en août dernier. 

L'enquête pour démanteler ce réseau a été longue et complexe. Elle a mobilisé des enquêteurs de la BREC (brigade de répression des cambriolages) de la Sûreté Départementale, l’OCLDI (office central de lutte contre la délinquance itinérante), des policiers du SISTC (service interrégional de sécurisation des transports en commun) de la DDSP du Rhône. Un minutieux travail de recoupement et d’investigations techniques et physiques conjoint a permis de démanteler l'ensemble du réseau.

 

Un clan pyramidal très bien organisé

Le produit des infractions remontait pour partie au "patriarche" du clan, un homme de 45 ans vivant dans le Gard puis était utilisé et blanchi grâce à l'achat de bijoux ou autre voiture de grande valeur. Très mobiles sur le territoire et même à l’étranger, huit membres d’une même famille d’origine bosnienne (trois hommes et cinq femmes tous majeurs) étaient identifiés et localisés dans un village gardois leur servant de «base de repli».
Le neuvième protagoniste, extérieur à la famille et demeurant dans l’Hérault, est suspecté d’être le «banquier» de cette organisation. Les investigations menées permettaient d’identifier 19 victimes pour un préjudice total de 34 400 euros.


L'ensemble du réseau interpellé

La Sûreté Départementale du Rhône a procédé lundi 11 janvier à l’interpellation des neuf suspects en région lyonnaise, dans le Gard et l’Hérault avec l’appui de l’antenne RAID de Montpellier et du GAO (groupe d’appui opérationnel de la SD) dans le cadre de la commission rogatoire visant des faits de vol en bande organisée, recel en bande organisée, participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime et blanchiment aggravé.
Lors des perquisitions, une somme de plus de 36 000 euros était saisie ainsi que des bijoux dont l’origine reste à déterminer.
Ils seront présentés ce jour au juge d’instruction lyonnais en vue de leur mise en examen.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité justice