Vous prendrez bien une part de galette pour vous restaurer et restaurer l'aqueduc du Gier

Une boulangerie-pâtisserie de Chaponost vend des galettes des rois avec des fèves représentants l’aqueduc de Chaponost. Le boulanger entend reverser un euro de don pour chaque galette vendue à la Fondation du Patrimoine pour restaurer le monument emblématique de la commune.

Ce vendredi 6 janvier, c'est le jour de l'Epiphanie. L'occasion de déguster une traditionnelle galette à la frangipane. A Chaponost, près de Lyon, un boulanger-pâtissier a eu une idée originale en lien avec le patrimoine. Dans les galettes des rois qu'il propose à ses clients, les fèves représentent le monument emblématique de la commune : l'aqueduc gallo-romain du Gier. Avis aux fabophiles, le boulanger propose 5 modèles de fèves sur ce thème.

Avec ses galettes, Loïc Moreau a voulu faire une pierre deux coups : satisfaire les gourmands et s'investir dans un projet pour la Fondation du Patrimoine. Une manière d'apporter sa petite pierre à l'édifice. "La population locale est très attachée à ce monument et participe beaucoup à sa restauration. J'ai trouvé que c'était un bon compromis avec les fèves, de reverser une partie de l'argent pour la restauration du bâtiment", explique le boulanger Chaponois. Et l'initiative plait visiblement.

C'est sympa, c'est couleur locale, ça participe à la restauration et les galettes sont bonnes.

Un client

Loïc Moreau espère vendre un peu plus de 1500 galettes au prix moyen de 16 euros. Sur chaque vente, un euro sera reversé à la Fondation du Patrimoine en guise de participation à la restauration de l'aqueduc. 

Coup de pouce appréciable

Le chantier de restauration a débuté en 2015 et sur les 72 arches, 29 doivent encore être restaurées. L'initiative du boulanger-pâtissier est d'autant plus appréciable que le montant des travaux a augmenté ces derniers mois. 

"A l'époque nous avions estimé les travaux restant à réaliser à 3 millions d'euros, mais c'était avant les phénomènes inflationnistes de ces derniers mois. On sera plutôt à 4 millions d'euros à la fin des travaux de restauration prévue en 2024 - 2025", explique Damien Combet, le maire SE de Chaponost. 

La DRAC participe au financement de ce chantier à hauteur de 50%, la Région 20 % et le Département 10%. Le reste étant à la charge de la commune de Chaponost. Alors les mécènes et les dons des particuliers sont les bienvenus sous toutes les formes. Grâce à ses clients, le boulanger Loïc Moreau  espère reverser 2000 euros à la Fondation du patrimoine.