• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Zingaro : le souffle envoûtant d' “Ex Anima” sur les Nuits de Fourvière à Lyon

Les chevaux artistes s'emparent de la piste et renvoient les spectateurs à leur propre humanité / © M.Tubiana
Les chevaux artistes s'emparent de la piste et renvoient les spectateurs à leur propre humanité / © M.Tubiana

Le dernier spectacle du théâtre équestre Zingaro est présenté aux Nuits de Fourvières du 14 juin au 24 Juillet 2019 sur la pelouse de Parilly. Avec Ex Anima, Bartabas a poussé son art jusqu'à ses propres limites et disparaît avec ses cavaliers au profit de l'animal. 
 

Par Valérie Benais et Alexandra Marie

Ex Anima, le dernier spectacle du théâtre équestre Zingaro propose une expérience inédite. La troupe "mi hommes, mi-chevaux ", comme l'appelle son fondateur, laisse cette fois, la place centrale à l'animal.
"C'est l'aboutissement d 'une démarche" explique Bartabas, "et un remerciement aux chevaux. Ils nous ont servis pendant 35 ans, maintenant c'est à nous de les servir"
 
Rencontre avec Bartabas et les équipes du théâtre équestre Zingaro aux Nuits de Fourvière
Intervenant: Etienne Régnier cavalier/David Weiser cavalier / Messaoud Zeggane cavalier/ Bartabas fondateur du théâtre équestre Zingaro  - V.Benais/L.Crozat


Présenté dans le cadre des Nuits de Fourvière ce voyage envoûtant rassemble une trentaine de comédiens et autant de chevaux sur la pelouse de Parilly à Bron dans la banlieue lyonnaise.

Pour le cavalier Messaoud Zeggane, ce spectacle prouve qu'il est possible de guider les chevaux sans les monter.

"Il fallait gommer les cavaliers pour redonner leur noblesse aux chevaux, leur rendre leur liberté. C'est ça le thème finalement : le lâcher prise!"
 

Sous-titré ultime création, le dernier spectacle de Bartabas propose une expérience envoûtante où les chevaux ne sont plus montés mais dans certaines scènes comme en liberté, dans d’autres comme guidés dans l’ombre par des cavaliers devenus des marionnettistes à l’écart de la lumière…

Tantôt farces, combats ou tragédies, des tableaux sombres ou drôles, parfois boulversants où l’on se met à humaniser les magnifiques équidés de la troupe, imaginer des sentiments qui reflètent les nôtres…
 
Le chapiteau de 1300 places sous lequel photos et images sont strictement interdites pour ne pas troubler les chevaux principaux acteurs du spectacle et pouvoir apprécier pleinement ce moment presque hypnotisant. / © V.Benais
Le chapiteau de 1300 places sous lequel photos et images sont strictement interdites pour ne pas troubler les chevaux principaux acteurs du spectacle et pouvoir apprécier pleinement ce moment presque hypnotisant. / © V.Benais

Sur le même sujet

toute l'actu musique

David Kimelfeld

Les + Lus