Pic de chaleur : L'Ardèche, la Drôme, l'Isère, le Rhône et la Haute-Loire placés en vigilance jaune

Les départements de l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, le Rhône et la Haute-Loire sont placés en vigilance jaune en raison d'un pic de chaleur, par Météo-France. L'épisode qui pourrait gagner en intensité dès ce week end, débute ce vendredi 11 aout à la mi-journée.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dès ce vendredi 11 août midi, Météo-France signale un pic de chaleur sur 5  départements d'Auvergne-Rhône-Alpes. L’épisode pourrait gagner en intensité dans le week-end.

Les services de l'Etat mettent en garde. Les effets de la chaleur sur l’organisme peuvent être rapides et surviennent dès les premières hausses de température.

Veiller sur les plus fragiles

Pendant les fortes chaleurs, les personnes âgées, atteintes d'une maladie chronique, les nourrissons et enfants de moins de 4 ans, celles en situation de précarité sont  vulnérables. Elles risquent par une déshydratation, de voir leur santé se dégrader.

Les conséquences d'une vague de chaleur peuvent également être décalées dans le temps. Fatigue anormale et aggravation des pathologies existantes peuvent se déclarer plusieurs heures après le coup de chaud.

Les réflexes à avoir

L’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes rappelle les gestes à adopter pour se protéger des fortes chaleurs.

• Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
• Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
• Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
• Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ;
• Évitez les heures les plus chaudes de la journée pour les activités sportives ;
• Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
• Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et osez demander de l’aide.

Des symptômes à surveiller


En cas de crampes, de maux de tête, de nausées ou de fatigue inhabituelle, rendez-vous dans un lieu frais, buvez, arrêtez toute activité physique, aspergez-vous d’eau et ventilez-vous si les signes surviennent après une exposition directe au soleil.

Si les symptômes s’aggravent, il est indispensable d'appeler un médecin.

Lors de périodes de fortes chaleurs, certains travailleurs peuvent être plus exposés. Protégez votre peau du soleil, et si vous vous sentez mal, signalez-le rapidement.

Il appartient à l'employeur d’évaluer les risques et de prendre les décisions nécessaires pour aménager les horaires afin de limiter l’exposition des salariés aux températures les plus fortes de la journée.

Recenser les plus vulnérables

Les proches, voisins et familles des personnes âgées et/ou en situation de handicap, sont invités à les inscrire sur un registre dédié dans leur commune de résidence.

Ce registre, dont la mise en place par les communes est obligatoire, permet une intervention ciblée des services sanitaires et sociaux auprès des personnes les plus fragiles.