"Recrudescence" de l'épidémie de COVID 19 : le département du Rhône bascule en zone rouge

Face à la "recrudescence" de l'épidémie de coronavirus, 21 départements, dont le département du Rhône sont désormais en zone rouge.
Ce jeudi 27 août, en raison d'une circulation plus active du COVID-19 et d'une "recrudescence de l'épidémie", le département du Rhône passe en "rouge", soit en zone de circulation active du virus. Mais le Rhône n'est pas le seul dans ce cas: en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône, l'exécutif a décidé de mettre 19 nouveaux départements en zone rouge, où le coronavirus circule activement. Le nombre total de départements concernés s'élève donc à 21. Ce classement prend en compte le taux d'incidence et non le nombre d'hospitalisations. 

"Le virus progresse dans toutes les régions"


"Le virus progresse sur tout le territoire français mais certains départements sont plus touchés que d'autres," a déclaré ce matin le Premier Ministre.

Avec Paris et les Bouches-du-Rhône, les 19 nouveaux départements concernés par le classement en rouge sont : la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine, la Seine-et-Marne, l'Essonne, le Val-d'Oise, les Yvelines, la Sarthe, le Rhône, le Vaucluse, la Gironde, la Haute-Garonne, l'Hérault, le Gard, le Var et les Alpes-Maritimes, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane. Dans ces 21 départements, le seuil de 50 cas positifs pour 100 000 habitants est dépassé.

"Eviter un reconfinement généralisé"


"L'épidémie regagne du terrain, et c'est maintenant qu'il faut intervenir...", a prévenu ce jeudi 27 août le Premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse donnée à Matignon avec le ministre de la Santé Olivier Véran et celui de l'Education, Jean-Michel Blanquer.
Le chef de l'exécutif a constaté une "recrudescence incontestable de l'épidémie" qui "progresse sur tout le territoire". "Le taux de reproduction du virus se situe au-dessus de 1, ce qui signifie qu'il gagne du terrain. Nous étions redescendus à 0,7 en mai. Nous sommes remontés à 1,4".
Quant au nombre d'hospitalisations, il "commence doucement mais sûrement à remonter. Plus de 800 patients Covid sont admis à l'hôpital par semaine en ce moment, contre 500 il y a 6 semaines", a-t-il souligné.
"Notre objectif, c'est de tout faire pour éviter un reconfinement surtout généralisé",  a affirmé Jean Castex qui indique toutefois que des plans de reconfinement territoriaux ou plus globaux ont été préparés. Pour Olivier Véran, Ministre de la Santé, il s'agit aussi d'éviter au maximum un reconfinement des Ephad.


Vers un port du masque généralisé en zone rouge ?


Le Premier ministre a également souligné que le port du masque pourrait être généralisé dans les grandes agglomérations des 21 départements désormais placés en zone rouge.
"Dans les 21 départements où le virus circule activement, les préfets disposent de pouvoirs renforcés (...) et sont invités, après concertation avec les maires, à généraliser le port du masque dans l'espace public, au moins dans les grandes agglomérations et dans les grandes villes", a-t-il annoncé.

Cette décision de placer le département du Rhône en zone rouge pourrait peut-être pousser le préfet à prendre des mesures telle que la fermeture des bars et des restaurants à une heure moins tardive, comme à Marseille.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société