Rhône : quatre tonnes de gaz hilarant saisies à Villeurbanne

Une quantité record de protoxyde d'azote a été découverte par les forces de l'ordre, fin septembre, dans des appartements et un entrepôt de Villeurbanne.

C'est une saisie historique. Quatre tonnes de gaz hilarant ont été découvertes par les forces de l'ordre à Villeurbanne (Rhône), au cours d'une opération menée fin septembre, ont appris hier soir nos confrères de France Info auprès d'une source policière. 

 

Au cours de cette opération policière, une centaine de bouteille d'un kilo et plusieurs autres bouteilles d'une contenance de quatre kilos de protoxyde d'azote ont été saisies dans des appartements et un entrepôt de Villeurbanne. Une quantité historique. 

Plusieurs personnes interpellées 

A la suite de la saisie, plusieurs personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, sans que le nombre précis d'individus ne soit encore indiqué. Selon un renseignement de la sûreté départementale de Lyon, qui a permis la réalisation de l'opération, les cartouches de gaz hilarant été vendues via le réseau social SnapChat. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Lyon. 

Le gaz hilarant : un produit dangereux

Le gaz hilarant, ou protoxyde d'azote, est traditionnellement utilisé en cuisine - pour faire de la crème chantilly - ou dans le secteur médical. Cependant ces dernières années, il est consommé à des fins récréatives pour son côté euphorisant, principalement par des collégiens, lycéens et étudiants. 

Inhaler du protoxyde d’azote est pourtant dangereux. Sa consommation peut entraîner de nombreux effets indésirables, notamment une brûlure due au froid du gaz libéré de la cartouche, un asphyxie, des vertiges ou encore une perte de connaissance. D'après les chiffres officiels du gouvernement, plusieurs dizaines de cas graves ont été rapportés au cours des deux dernières années.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité drogue